RSS
RSS



 
Le Deal du moment : -40%
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
228 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Event 1 - Déclaration de guerre - Londres :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les Events
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
L'Augurey
L'Augurey
PNJ Augurey
Métier : Grand Manitou de GoB
Messages : 1904
Gallions : 1848
Date d'inscription : 19/12/2018

L'Augurey
Dim 24 Fév - 11:49
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Le Blood Circle. Un petit groupe de personnes partageant la même entité : détruire les sorciers qui sont des êtres abominables. Certains en ont entendu parler. Il y a ceux qui pensent que c'est faux, surréaliste. Il y a ceux qui n'ont pas vraiment d'idées là dessus, qui sont assez partagés. Et puis, il y a les autres, ceux qui en font parti, ou qui veulent rejoindre leur rang ...

Mais bientôt, le secret ne sera plus. Bientôt, le groupuscule du Blood Circle sera dévoilé au grand jour, tout comme l'existence des sorciers.

Ce samedi 2 février 2019 se tient la fête foraine annuelle au Regent’s Park, lieu touristique et très passant de la capitale, aussi bien par les moldus que les sorciers. La bonne humeur flotte dans les aires, et le soleil éclatant ne fait que réchauffer un peu plus une foule déjà bien rieuse. Mais bien vite, les quatre écrans géants de l'évènement s'éteignent pour ne laisser qu'un fond noir. Dans ces écrans, l'image d'un homme masqué apparait, tenant un étrange discours sur l'existence d'être monstrueux que sont des sorciers.

Ϟ LES REGLES DE L’EVENT Ϟ

Ϟ 01. Ϟ Privilégier des réponses courtes maximum 500 mots.

Ϟ 02. Ϟ Cet event est ouvert aux sorciers adultes, aux moldus, aux universitaire, ainsi qu'aux collégiens. Tout le monde peut donc y participer.
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Elise de Lestang
Elise de Lestang
Serdaigle OP
Métier : Etudiante
Messages : 1946
Gallions : 188
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #78A5D1
Mon allégeance : Amaury

Elise de Lestang
Mar 26 Fév - 17:11
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ
Une fête foraine ? Mais forcément que c’est le meilleur endroit pour passer son samedi. Révisions ? Pourquoi faire ? ça c’était bien mieux. Elise n’avait clairement rien de mieux à faire aujourd’hui que d’aller à l’endroit qui allait être le plus vivant de la journée et d’enquiquiner Amaury pour qu’il vienne – solidarité fraternel oblige – bon les deux sang purs Thalia et Sélénya afin de leur faire découvrir un peu le monde moldu parce qu'elles étaient des catastrophes toutes les deux, toute une éducation à refaire– si c’est vrai-.
Ce qu’il y a de bien avec les fêtes foraines c’est que c’est impossible de mourir de faim, à peine arrivé il y a tout un tas d’odeurs délicieuses, des barbapapas aux popcorn en passant par les churros et les gaufres, c’est un régal pour les papilles. Elise s’était donc retrouvée avec un paquet de churros qu’elle partageait avec ses camarades tout en leur proposant d’aller faire des auto-tamponeuses, puis aussi le train fantôme, même si elle allait forcément être cramponné à Amaury. Il y avait aussi la grande roue à faire et elle voulait tirer à la carabine pour remporter la superbe peluche Guépard. En fait tout était ultra motivant et comme à chaque fois, le temps allait manquer. Elle s’avança à travers les différentes allées, se glissant aisément entre les personnes jusqu’à ce qu’un bruit ressemblant à un chuchotement la fît redresser la tête, c’était le même bruit que lorsqu’elle allait au cinéma. Elle tourna donc la tête pour regarder un écran géant, oh chic, une animation !
Euh… paye ton animation, le gars il avait un masque, le but c’était de faire flipper tout le monde, il n’avait rien comprit, ce n’était pas Halloween. Pire encore que le fait de voir un homme masqué prendre la parole sur des écrans géants, son discours. Les oreilles d’Elise bourdonnèrent en entendant les propos qu’ils tenaient. Elle observa les gens autour d’elle, impassible alors que son cœur tambourinait dans sa poitrine tandis que l’inquiétude se frayait un chemin en elle. Les gens semblaient pour le moins confus, comme s’ils attendaient le fameux poisson d’avril, qui ne viendrait jamais. Qui était cet étrange personnage et qu’est ce qui lui passait par la tête pour qu’il décide de faire un discours sur ça. Finalement, elle regarda les étudiants qui étaient venus avec elle. Est-ce qu’elle avait le droit de céder à la panique ? C’était légèrement inquiétant tout de même. Elle chuchota, essayant de maîtriser au mieux sa voix. « On fait quoi ? » Elle avait fait exprès d’utiliser des mots très vagues, elle pouvait parler de tout un tas de choses : quelle attraction ils faisaient ? Est-ce qu’ils devaient parler de ce drôle de personnage et de ce qu’il disait, devaient-ils croire à l’existence des sorciers ? En réalité, cette phrase ne voulait dire qu’une chose aux yeux d’Elise, est ce qu’on ne devrait pas prendre la poudre d’escampette et vite avant que les gens commencent à soupçonner tout le monde. Surtout qu’elle avait sa baguette et n’avait pas envie que ça se sache.
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés




« A pleine dent, croquer la vie

En croquant Canine Crunchies

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1500
Gallions : 2523
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Mer 27 Fév - 0:27
Déclaration de guerre
Commun

«Tous les enfants de la terre font la fête. Le girotron, les manèges, pour eux jamais ne s'arrêtent »
Élise m’avait invitée à l’accompagner en ville faire une activité typiquement moldue apparemment, c’est-à-dire aller dans une fête foraine. Depuis le temps que je connaissais la Serdaigle, je savais très bien que ce n’était pas une offre que je ne pouvais pas refuser. Ce serait amusant, c’était certain. Son frère allait nous accompagner ainsi que Sélénya. C’est donc dans le hall de l’université que nous nous étions tous rejoint pour partir à l’aventure. J’avais beau être une sang-pur, j’avais passé deux longues années à trainer un peu partout, autant du côté moldu que du côté sorcier. J’avais fait un paquet de choses, mais je n’étais jamais allée dans un endroit comme celui où nous allions et j’étais plutôt excitée de vivre ça pour la première fois avec eux. La première chose que j’ai remarqué en approchant de Regent’s Park, c’était les lumières, il y en avait énormément et de toutes les couleurs. C’était presque étourdissant, mais c’était magnifique. Ensuite, il y avait énormément de bruits; des cris de gens venant des manèges, de la musique dans les kiosques, des rires et énormément de discussions entremêlées que nous ne pouvions comprendre. La dernière chose que j’ai pu remarquer, c’étaient les odeurs sucrées qui embaumaient l’air. Franchement, ça donnait le goût de tout bouffer et j’ai été plutôt contente qu’on s’achète un paquet de churros à partager, c’était franchement trop bon. J’aurais bien mangé tout le paquet moi-même, mais Élise m’en aurait probablement voulu pour le reste de ma vie. C’est qu’elle aimait bouffer la sorcière. Je l’avais pesé lors de ma cinquième année alors qu’elle m’était tombée dessus à deux reprises et ça me surprenait encore. Même si elle bouffait comme si elle n’avait pas de fond, elle restait légère comme une plume. Elle était légère et ne tenait pas debout...c’étaient ses deux caractéristiques principales.

Nous passions du bon temps et tout a été interrompu. J’ai suivi le regard de la Serdaigle pour regarder ce qui se passait sur les écrans. C’était quoi ça merde. Nous serions monstrueux ? Il se prenait pour qui le bonhomme masqué ? Je vais lui montrer moi c’est qui le monstre, sale con. « On fait quoi ? » J’en savais trop rien, j’étais plutôt fébrile et je voyais que les gens autours ne savaient pas trop quoi penser de tout ça. Est-ce que c’était un vidéo pour mettre de l’ambiance ? Sûrement pas parce que clairement, ce n’était pas la fiesta du siècle. J’ai haussé les épaules. Est-ce que les moldus savaient vraiment que nous existions ? J’espérais que non, les événements pourraient mal virer dans le futur si ça venait à se savoir...peut-être ? Il y avait tellement de variables à contrôler dans tout ça qu’une déclaration rapide comme ça serait impossible. Ça devait être bidon. Il le fallait.

«J’en sais rien...Vous croyez que c’est sérieux ce truc ?»

J’ai regardé à la ronde et maintenant ce n’étaient plus les lumières qui retenaient mon attention, mais plutôt les regards interrogateurs que les gens posaient un peu partout en essayant de comprendre si c’était une mauvaise blague ou bien une animation manquée.

(c) DΛNDELION



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


Event 1 - Déclaration de guerre - Londres Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
Sélénya Macmillan
Sélénya Macmillan
Admin
Métier : 2ème année en MagieZoologie et botanique
Messages : 1845
Gallions : 2438
Date d'inscription : 12/01/2019

Lumos
Je rp en : #ff9900
Mon allégeance : L'ordre du phénix

Sélénya Macmillan
Mer 27 Fév - 12:34
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Dire qu'Elise m'avait légèrement tannée pour me tirer dans ce genre d'endroit était très certainement un euphémisme. Elle m'en avait parlé pendant des heures et la réalité ? C'était qu'elle n'en avait pas eu besoin, elle m'avait convaincue dès les premières minutes ! Je ne savais pas vraiment ce qu'étais une fête foraine, mais à entendre Elise c'était un endroit merveilleux et je me faisais une joie de le découvrir avec elle. Avec tout de même une pointe d'appréhension. La dernière fois que j'avais voulu faire quelque chose chez les moldus, j'avais fini dans un sous-sol... Mais il y aurait Elise, Amaury, Thalia et nous ne serions peut-être pas les seuls à y mettre les pieds ? Et si nous nous mettions tous en danger ? Pourtant j'avais décidé d'y aller... Pour faire plaisir à mon amie, parce que j'avais envie de me sortir la tête des bouquins et parce qu'elle avait fini par réussir et me convaincre ? Lorsque nous arrivions tous les quatre à l'endroit concerné, j'eu l'impression de revivre mon arrivée à Poudlard. Mes yeux impressionnés regardaient partout, j'aimais les couleurs que je voyais, j'aimais les odeurs que je ressentais, j'aimais les rires que j'entendais et pendant quelques instants j'avais l'impression de retrouver la fille que j'étais avant.

"Oh mon dieu." Lâchais-je alors que je goûtais pour la première fois les fameux churros dont évidemment Elise m'avait parlé. Je fondais littéralement tellement c'était bon et sans doute que mes yeux se mettaient à briller de bonheur tandis que cette journée se passait de façon totalement merveilleuse. Le seul endroit où j'avais refusé de mettre les pieds c'était le train fantôme, j'avais préférés les attendre à l'extérieur. Je préférais toutes les activités à l'extérieur, mais rentrer dans cet endroit sombre, je n'avais tout simplement pas pu. Alors que nous nous dirigions vers une nouvelle activité, de grands écrans c'était alors éteins laissant apparaître un homme masqué. Je ne savais pas de quoi il s'agissait, mais tout de suite je sentais l'appréhension me gagner... Plus il parlait et plus les poils sur mon corps se redressait. Bon sang il allait se passer quelque chose chaque fois que je prenais un peu de bon temps ? Avais-je porté la poisse à tout le monde aujourd'hui ? A peine l'homme avait commencé à parler que des murmures se faisaient entendre dans la foule tandis que mes amies se demandaient quoi faire... Je regardais à droite, puis à gauche… Les gens semblaient perdus, mais aucun ne semblait y croire dur comme fer.

"Ne faites rien. Ils n’ont aucune preuve, personne n’y croit pour le moment. Paniquer ne ferait que leur mettre la puce à l’oreille… Agissez comme n’importe quel moldu." Disais-je plus pour me convaincre moi, plus que les autres… Je commençais en trembler, alors que je leur disais de ne pas paniquer, je faisais tout le contraire, je sentais les larmes me monter aux yeux, ma main allait attraper celle d’Elise, tandis que je venais murmurer à son oreille… "Je ne veux pas y retourner…"
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Mer 27 Fév - 13:30

Déclaration de guerre
Une fête foraine. En temps normal, ce n’est pas vraiment le genre d’endroit dans lequel on risque de te trouver. Mais puisque c’était le week-end, que bon nombre d’élèves seront de sortie ou à faire des devoirs, il n’y a pas besoin de toi à Poudlard. En prime il vaut mieux surveiller les collégiens, on ne sait jamais ce qu’ils peuvent faire en étant entourés de Moldus. Tu ne t’inquiètes pas forcément pour les sang mêlés ou les nés moldus, ce sont surtout les sang pur que tu comptes gardé à l’œil, ils sont étrangers à ce genre de rassemblement. Tu peux bien profiter d’une journée après tout ! C’était donc une parfaite occasion pour proposer en plus à Ishan d’aller y faire un tour. Tu ressens une certaine curiosité vis-à-vis de ce genre d’évènement, que tu n’as tout simplement jamais connu jusque-là. Et puis il a raison après tout, quitte à être ensemble, il va bien falloir un jour que vous arrêtiez de vous cacher. C’était sans doute une bonne occasion d’en profiter pour le coup. Il faisait beau, que demander de mieux ! Tu vas donc de découverte en découverte, n’ayant encore jamais fréquenté ce genre d’endroit. Tu es intriguée par tous ces manèges composés de métal. Ce ne sont pour toi que des moyens que les Moldus ont trouvé pour avoir un semblant de magie dans leur vie. Aurais-tu une vision différente si tu avais grandi en profitant autant des origines de ta mère que de celles de ton père ? Ton enfance aurait sans doute été bien différente et peut-être que toi aussi tu aurais pu faire des tours de manèges et de gaver de churros et de barbe à papa.

Alors que tu flânes avec une gaufre pleine de chantilly à la main, tu fronces légèrement les sourcils lorsque l’écran près de toi s’éteint. Non, il y a quelque chose de louche, ils ont parfaitement fonctionné jusqu’ici. Et c’est alors qu’un visage apparait et profère des immondices sur les sorciers. Tous les muscles de ton corps se tendent. Non, quelque chose cloche pour le coup… Comment se fait-il que quelqu’un balance tout cela ? Un Moldu au courant de cela à cause d’un sorcier dans sa famille ? Non, quelque chose ne va pas. Tu lances des regards à la volée, espère surtout qu’aucun étudiant n’aura le malheur de sortir sa baguette dans cette foule. Tu tentes de garder ton calme, gardant un contrôle le plus total sur tes émotions. Ce n’est pas le moment de laisser l’angoisse t’envahir, sauf si tu veux te faire lapider en place publique. Tu respires un grand coup. Tu n’es pas du genre à avoir peur mais pourtant, tu te sens oppressée. Nerveusement, tu glisses ta main dans celle du professeur de Médecine magique. Tu hésites entre chercher le moindre des élèves et ne pas bouger. Il faut juste éveiller le moins possible les soupçons.
code by EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Mer 27 Fév - 20:30

Déclaration de guerre

Samedi 02 Février - Elle n'en revenait pas, il avait réussi son coup cet enfoiré ! Elle avait bien entendu parler de cet évènement, mais qu'est-ce qu'elle en avait à faire d'aller à une fête organisée par des moldus ? Non sérieusement, elle l'avait seulement suivi parce qu'il fallait qu'elle se change les idées, qu'elle essaye d'oublier, qu'elle passe à autre chose... Lui et ses idées à la con ! La voilà donc au bras de Marcello, son ami d'enfance, afin se rendre à cette fête foraine. Approchant tout doucement de l'endroit, Rebekah devint de plus en plus tendue. Pourquoi l'avait-elle suivi ?! Elle aurait mieux fait de lui dire qu'ils se verraient une prochaine fois, qu'ils en restaient là pour cette fois. Mais non, elle l'avait suivi ! Arrivant devant l'entrée symbolisé par une arche, elle souffla. Trop de lumière, trop de musique, trop de rire, trop de bonne humeur... « Pourquoi j't'ai suivi déjà ? Pfff... J'espère au moins qu'il y a de l'alcool ici... » Ils passèrent alors l'entrée et se retrouvèrent en plein cœur de la fête foraine.

Elle observait le monde autour d'elle, que ce soit vieillards, adultes ou enfants, ils avaient tous le sourire, tous sauf elle. Pourtant l’ambiance était là, les odeurs, les manèges, la musique. Elle ne pouvait décemment pas continuer comme ça à faire la tête, à broyer du noir. Soufflant une énième fois, elle leva les yeux au ciel et attrapa la main de Marcello. « Allez viens ! » Un tour de grand huit ne pouvait faire de mal à personne n'est-ce pas ? Il n'avait pas le choix dans tous les cas, elle ne lui laissait pas ! Il devait la suivre et puis s'il voulait gagner son pari il n'avait pas d'autre choix ! Ce n'était pas gagné mais petit à petit Rebekah se détendait et essayait de profiter du moment présent. Moment qui ne dura cependant pas lorsqu'elle aperçut les grands écrans devenir noir. Fronçant les sourcils elle l'observait attentivement et vit un homme masqué apparaître. Des monstres, des sorciers, de la magie. Instinctivement elle posa sa main sur sa baguette qui était glissée dans sa poche sous sa veste en cuir. Marcello à ses côtés posa bien vite sa main sur la sienne pour lui faire comprendre qu'elle ne devait en aucun cas faire quelque chose de stupide, quelque chose qu'elle pourrait regretter plus tard. Elle le fixait et finit par laisser tomber sa main. « Vaffanculo ! »

________________________

En résumé :
- Marcello l'embarque à la fête foraine.
- Elle n'a aucune envie d'être là, mais fait des efforts pour se changer les idées.
- Alors qu'elle commence à se détendre, elle se remet en colère et jure en italien lorsque l'homme masqué s'affiche sur l'écran. Elle n'a plus aucune envie de rester et veut se tirer de cet endroit.
- Elle porte instinctivement sa main a sa baguette, Marcello l'empêche de faire une connerie.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Mer 27 Fév - 23:24

 

Déclaration de guerre

— Event 1

En avant ! Bien à l'aise dans une paire de tennis rouge vif, Siobhan dévalait les escaliers avec entrain. Direction la fête foraine ! Ha ben évidemment, qu'elle allait y faire un tour, exactement le genre d'événement qu'elle adorait. Elle avait freiné des quatre fers en croisant une brunette. Oh ! Bah ça alors ! Quelle surprise ! oui bon n'en faisons pas trop

- Hestia ! Ça va mieux depuis la dernière fois ? Ça tombe bien je voulais prendre de tes nouvelles ! Je vais en ville à la fête foraine ! Toi aussi je suppose ! Quoi ? Comment ça non ?! Ha mais tu ne peux pas louper un événement pareil ! Allez, je suis certaine que tu n'as rien de mieux à faire ! Tu n'as qu'à m'accompagner, on discutera en route ! ça te fera prendre l'air ! Ha non, mais après tu vas devenir toute pâlotte si tu restes enfermée !

Ha ça aucun doute là-dessus ! La fête foraine était un événement incontournable à ne surtout pas louper et Siobhan était prête à embarquer tous les élèves qu'elle croisait, s'il le fallait. Pour elle, c'était de super souvenirs de son enfance. La musique, les gens heureux, les sucreries, les jeux et attractions, c'était un immense concentré de bonheur et la Serpentard ne pouvait pas manquer ça. En plus si elle avait encore le moral au ras des pâquerettes, ça ne pourrait que lui faire du bien. Est-ce qu'elle avait vraiment laissé le choix à la brunette ? Pas vraiment, direction Regent's Park en entraînant la jeune femme. Et du coup, en chemin, elle avait entamé la discussion. La rouquine espérait qu'entre temps, elle avait laissé tomber le jus de pomme trop fermenté et que ça allait mieux. Elles avaient flâné dans les allées. Siobhan avait acheté une pomme d'amour, lorgné sur un chaton en peluche dans un stand et puis, et puis... C'était comme si le monde autour d'elles s'était figé. Comme tout le monde, son regard s'était dirigé vers l'un des écrans de l'événement et elle avait écouté médusée, le discours de l'autre zinzin masqué mais quelle lopette ! Même pas cap d'assumer ses propos devant tout le monde. Et pourquoi il était méchant comme ça avec les sorciers ? Monstrueux, monstrueux... Siobhan se trouvait jolie et sa voisine aussi l'était, d'ailleurs. Si ça se trouve, c'était lui le type avec plein de furoncles tout moches sous son masque d'andouille. L'Irlandaise jeta un œil aux personnes à ses côtés. Que pouvaient-ils penser de tout cela ? À un canular probablement... Les gens ne pouvaient pas avaler bêtement ce qu'un guignol déblatérait sur un écran. Il n'y avait pas de quoi paniquer, n'est-ce pas ? Siobhan adressa un regard ennuyé à celle qu'elle avait embarquée dans cette histoire. Pour le coup, elle n'était plus trop certaine d'avoir envie de continuer la balade, parce que même si personne ne paniquait, même si chacun retournait à sa vie, pourquoi un type balançait l'existence du monde sorcier au monde comme ça ?

- Ça va ?


MAY
Revenir en haut Aller en bas
Hestia Carrow
Hestia Carrow
Serpentard
Métier : Etudiante en 1ère année de sciences magiques (future spécialisation potions)
Messages : 2531
Gallions : 6365
Date d'inscription : 12/01/2019

Lumos
Je rp en : #107058
Mon allégeance : va a moi-même, et c'est déjà pas mal

Hestia Carrow
Jeu 28 Fév - 21:33


Déclaration de guerre


Event 1

 
La fête foraine, Hestia n’avait eu aucune intention d’y aller. C’était un truc purement moldu et les activités moldues n’étaient pas vraiment ce qui l’intéressaient le plus. Elle avait déjà bien assez à faire avec le monde sorcier. Alors quand la plupart des élèves s’étaient précipités en direction de Regent’s Park, elle s’était dit qu’au moins elle allait pouvoir passer une après-midi tranquille. Mais voilà, il avait fallu qu’elle croise le chemin de Miss O’Hara. En moins de deux, la Serpentarde s’était retrouvée entraînée par sa professeure en direction de la fameuse fête. Elle avait eu beau protester, l’enseignante n’avait pas eu l’air de l’entendre, il fallait dire qu’elle était toujours aussi bavarde et qu’elle n’avait clairement pas laissé l’occasion à Hestia d’en placer une. Alors, la verte s’était donc résignée face à l’enthousiasme de la rousse et avait accepté de l’accompagner. Tout en répondant aux questions dont la sorcière ne cessait de l’abreuver Hestia s’était retrouvée à flâner entre les allées de la fête foraine. Et elle ne savait pas trop ce qu’elle devait en penser. Il y avait du monde, trop à son goût, et beaucoup de bruits, de cris, de rires, de conversations, et puis des lumières vives qui l’aveuglaient. Ce n’était pas vraiment le genre d’endroit où elle était le plus à l’aise. Mais en même temps il y avait un sentiment général d’allégresse et une odeur de sucre qui flottait dans l’air. Au fond ce n’était peut-être pas si désagréable que ça - bon courage pour le lui faire avouer-, c’était surtout déroutant pour elle qui avait principalement connu le sérieux des sang-purs.

Sans trop savoir comment, Hestia s’était retrouvé avec un paquet de popcorn dans les mains -merci Miss O’Hara- qu’elle grignotait tout en observant les stands insolites qui les entouraient -La pêche aux canards on en parle ? Elle venait de convaincre sa professeure de ne pas acheter un chaton en peluche quand son regard tomba sur Amaury en compagnie d’Elise, Selenya et… Thalia ? Hestia se figea un instant et se détourna au plus vite pour ne pas être surprise à les regarder. Ignorant un pincement au cœur elle se concentra sur les écrans de l’évènement. Si elle avait cru pouvoir se changer les idées, ce n’était pas gagné. Les paroles de l’homme masqué étaient bien pires encore que de voir son ex en compagnie de sa sœur. Il parlait ouvertement des sorciers, des monstres selon lui, devant des dizaines de moldus. Elle sentit son sang se glacer et mit un certain temps à comprendre que l’enseignante lui parlait. « Oui. » Souffla-t-elle. Après tout personne n’allait le croire, non ? Autour d’elles les murmures s’intensifiaient mais les gens avaient surtout l’air perplexe. Des sorciers, ça allait leur paraitre ridicule, non ? Pourtant elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. « Vous croyez que c’est une blague ? » Demanda-t-elle à Miss O’Hara sans y croire. Elle se racla la gorge. « Et si on allait voir ailleurs ? » Ce qui voulait dire : cassons-nous avant que ça dégénère.


CODAGE PAR AMATIS



Everybody liestrying to hope
with nothing to hold


Les trésors ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Sam 2 Mar - 13:46
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Ah les fêtes foraines ! Peu importe votre âge, c’est obligé d’y faire un tour. Alors forcément, lorsqu’Elise l’avait informé de la présence de ses vendeurs de rêve à Londres, le Serdaigle n’avait pas hésité une seule seconde. Cela lui rappelait trop de bons souvenirs. Et puis, bon, il faut bien savoir s’amuser de temps. Quoi de mieux qu’une sortie ne amis pour oublier les petits – ou gros – tracas de la vie quotidienne. Cela dit, il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’Elise invite Sely et Thalia. Et où se trouvait la parité homme femme ? Ce jour-là, il voulait juste profiter de ce samedi en compagnie des filles pour se vider la tête. Même s’il aurait préféré s’y retrouver avec l’autre sœur Carrow. Il était prêt à parier que l’invitation n’aurait pas été reçue avec bienveillance. A peine arrivé que les étudiants se jetèrent sur les délicieux mets proposés par les vendeurs moldus. Amaury ne se gêna pas pour piquer dans le paquet commun comme les trois filles et savourer la saveur pétillante des Churros. Il suivait tranquillement ses compagnes du jour appréciant l’ambiance dans laquelle ils baignaient. Tout autour d’eux sentait la joie et la bonne humeur. Son regard dériva vers les stands déjà tenté de perdre quelques sous pour devenir le héros de ces dames en leur offrant les récompenses. Il n’avait pas manqué le regard de convoitise de sa sœur sur la peluche guépard. Il était de son devoir de grand frère de récupérer cette peluche pour lui offrir, et puis, peut-être qu’il pourrait tenter le tigre blanc géant. Son esprit imaginait déjà comment il pourrait envisager de faire amende honorable auprès d’une certaine brune quand il manqua de percuter les filles qui s’étaient arrêtées devant des écrans.

C’était quoi ce délire ? Merde. Le garçon scruta immédiatement la foule qui l’entourait. Il croisait plusieurs regards. Personne ne semblait comprendre ce qui était entrain de se tramer. Mais lui ainsi que les filles, oui. Ce n’était vraiment pas bon. La voix inquiète de sa sœur lui parvient à ses oreilles. Il effleura doucement sa main de ses doigts pour la rassurer. Il ne laisserait jamais rien arriver aux trois filles. De toutes manières, ils devaient jouer le jeu pour passer inaperçu. Ce qui n’était pas difficile de jouer la stupéfaction. Sely avait raison. Pour l’instant, ils ne risquaient du tout. Mais cela s’annonçait mauvais pour leur avenir mais ce n’était pas le moment d’y penser. Il sentait la tension dans son corps ainsi que chez ses amies.

« Tout va bien les filles. » leur dit-il, avec confiance « On est à notre place ici. »

Ce n’est pas pour rien que la magie est resté cachée durant des siècles. Les gens ne croient pas à ça. Leur rationalité l’en empêche. Et c’était là leur chance. Mais c’est là qu’il l’aperçu. Son cœur se serra immédiatement.

« Ta sœur est là. » chuchota-t-il à l’oreille de Thalia tout en sachant que les deux autres l’entendraient.

Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Sam 2 Mar - 15:43
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

En vrai, tu trouves ça cool, les fêtes foraines. T’as pas pu t’empêcher de grogner quand Ethan t’a demandé d’y faire un petit tour pour occuper votre samedi après-midi, mais en réalité, t’es bien contente. C’est limite si maintenant que vous y êtes, tu ne le traines pas d’un stand à l’autre comme une gamine qui tire la main de son papa pour regarder les manèges en bouffant de la barbe à papa. D’ailleurs, est ce qu’on en parle, de la barbe à papa ? Cette espèce de grosse boule semblable à du coton tout collant que tu te fous partout sur la tronche parce qu’elle est bien trop grande pour toi. En bonne gourmande que tu es, t’as pas pu t’empêcher de dire au vendeur « encore, encore ! », et t’en paie à présent le prix. Bon, ce n’est pas si grave, parce que de toute façon t’as prévu de la partager avec Ethan, ta barbe à papa. Ca serait presque romantique, si tu te battais pas avec ces filaments roses qui te collent dans les cheveux. « C’est bon mais c’est pas pratique ce machin putain » Marmonnes-tu en te léchant les joues avec une élégance digne de toi.

Heureusement, ton attention est rapidement attirée par cette grosse machine remplie de peluches. « Oh regardes le petit lapin, il est trop chou ! » Ajoutes-tu cette fois d’une voix minaudée, en pointant un lapin rose, et en y traînant Ethan sans vraiment attendre son accord. Bien sûr que tu sais que ce genre de jeu n’est rien d’autre qu’un attrape nigaud avec ces grappins qui ne sont même pas capables de se fermer correctement sur les peluches. Mais ça, Ethan ne le sait probablement pas, alors tu peux bien tenter de le pousser à t’attraper un de ces jolis lapins tout mignons. Et qui sait, peut-être bien qu’il y arrivera !

Tu balayes la foule du regard pendant qu’Ethan cherche sa monnaie, et d’ailleurs, il te semble reconnaître Ella, là-bas, au loin, et tu lèves timidement la main pour lui faire un petit signe qu’elle ne verra probablement pas. Les écrans géants, tu ne les vois pas s’éteindre. Mais ton attention est directement happée quand une voix inquiétante s’élève autour de vous. Ca, c’est pas normal. C’est pas le genre d’annonce qu’on fait dans une fête foraine. Tes yeux croisent l’un des écrans pour tomber sur le visage d’un homme que tu ne connais pas, et que tu n’as de toute façon pas envie de connaître. « C’est quoi ce cirque ? » Demande-tu à Ethan en n’écoutant le message de l’homme, sachant très bien que le Gryffondor n’en sait pas plus que toi. C’est pas normal du tout. C’est même effrayant. C’est qui ce mec ? Et c’est quoi ce putain de Blood Circle ? Peu à peu, tu peux lire les expressions horrifiées qui se plaquent sur le visage des gens sans pour autant laisser d’indice sur leur véritable nature. Probablement que les moldus ne doivent rien comprendre à ce qui se passe. Mais les sorciers comme toi, eux, doivent sûrement comprendre la même chose que toi : votre nature vient d’être révélée par un cinglé, et vous êtes en danger.

Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Sam 2 Mar - 17:08
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Une fête foraine. Tu n'étais pas ici par hasard bien sûr. Comme toujours sur le terrain, tu aimes observer et être au coeur de l'action. Tu avais envie de voir leurs visages. Deviner la crainte dans leurs yeux. A eux, les sorciers. Car tu savais que certains se cachaient dans la foule. L'endroit n'avait pas été choisi au hasard. La fête foraine était aussi bien fréquentée par les humains et ces créatures. La diffusion sur les écrans étaient stratégiques. Déjà tu voyais des portables s'allumer et filmer. Ce serait viral. Cela ferait au moins rapidement le tour de l'Angleterre. C'était parfait. Assise sur le dossier d'un banc en bois, tu regardais la diffusion en directe du film. Comme si tu assistais à une projection de cinéma en plein air. Il ne te manquait plus que le popcorn. Vêtue d'un jean et de ta veste en cuir, tu camouflais sous tes vêtements de quoi te défendre si cela devait imploser. C'était aussi le rôle que tu tenais ce jour après avoir participé à cette mise en scène. Tu n'étais pas seule bien entendu. Mais le plus gros du travail avait déjà été fourni. A présent, il n'y avait plus qu'à se délecter et observer.

Tu chassais au loin l'idée que ton père avait fricoté avec l'une d'entre elle. Que ta propre chair avait fauté et engendré un sorcier. Oui tu éloignais cette pensée, que peut-être, il pourrait être ici. Et après tout, est-ce que ça te toucherait s'il lui arrivait quelque chose ? Il était des leurs. Aussi... sympa pouvait-il être.

Tes yeux clairs se posent sur la silhouette à l'écran. Sa voix brouillée. Son visage masqué. TU écoutes ses paroles et elles te galvanisent. Le monde allait enfin savoir. Et il n'était pas au bout de ses peines.
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
L'Augurey
L'Augurey
PNJ Augurey
Métier : Grand Manitou de GoB
Messages : 1904
Gallions : 1848
Date d'inscription : 19/12/2018

L'Augurey
Dim 3 Mar - 11:42
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Les murmures envahissent la foule. Le doute, l'incrédulité. Certains semblent pourtant plus inquiets que d'autre non ? Regardez mieux les gens autour de vous. Ne voyez-vous pas l'inquiétude dans le regard de certains ? Une expression se glisse même sur leurs visages : celle de la stupeur et l'impression d'avoir été pris sur le fait.

La personne masquée sur les écrans a continué de parler. De vous dire tout ce qu'elle savait, du moins, en partie, sur ces êtres étranges que sont les sorciers. Y croyez-vous ? Le silence gagne petit à petit la fête foraine. Les gens sortants d'attraction regardent médusés l'écran sans comprendre. Les manèges cessent de fonctionner petit à petit. Sorciers et moldus se mêlant sans le savoir pour ce dernier devant cette annonce dévastatrice. " Vous n'y croyez pas ? " reprend la voix. La silhouette ouvre alors les bras et des images le remplacent. Des scènes de sorciers se battant en duel. Le feu sortant de leurs baguettes, la souffrance de leurs victimes. La magie sous toute sa splendeur : feudeymon, transplannage, doloris, potions étranges. Et pour finir le sort ultime : avada kedavra. La silhouette revient alors sur les écrans, laisse le silence s'installer comme si elle voyait ce qui se passait actuellement. " Les images vous suffisent-elles ? " Après tout, les moldus savent bien qu'il est facile de faire des montages. Et si ce n'était qu'une grosse blague stupide ?

Ϟ LES REGLES DE L’EVENT Ϟ

Ϟ 01. Ϟ Privilégier des réponses courtes maximum 500 mots.

Ϟ 02. Ϟ Cet event est ouvert aux sorciers adultes, aux moldus, aux universitaire, ainsi qu'aux collégiens. Tout le monde peut donc y participer.
Game of Blood Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Dim 3 Mar - 12:16
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ Je suis peut-être bien professeur, mais je suis également le père d'un petit garçon. J'ai du batailler avec ma femme, pour qu'on puisse passer du temps ensemble à la fête foraine. Charon est encore jeune, mais ça lui fera plaisir de passer du temps avec son père, non ? Il n'a que cinq ans, mais tout de même, il peut très bien aller faire du manège à son âge. Certes, c'est une fête moldue, mais même si mon enfant est un sorcier il peut très bien s'amuser aussi de cette manière. Je sais que ma femme n'approuve pas. Mon frère non plus n'approuverai pas. Mais je ne tiens pas à élever cet enfant dans la haine.

Les mains dans les poches de ma veste, sur le côté du caroussel avec les autres parents je le surveille alors qu'il s'est installé dans une voiture à côté d'une petite fille blonde comme les blés. Quand il passe devant moi et me fait coucou, je souris et lui rend son salut également. Il a l'air de bien s'amuser. Je lui proposerai d'aller manger une barbe à papa ou autre chose après pour le goûter. Alors que je surveille ma progéniture, j'entend un drôle de message. Un type masqué apparaît et ça ne m'annonce rien de bon. Par réflexe, je caresse ma baguette du bout des doigts dans ma poche. Seulement, ce n'est pas... Un mangemort. C'est autre chose. Un moldu. Qui passe des images qui me sont bien trop familières. Le manège s'arrête et je me dirige vers mon fils que je sors de là immédiatement pour le prendre dans mes bras. Il proteste, me demande pourquoi le manège ne fonctionne plus. A cinq ans, Charon ne comprend pas ce qu'il se passe.

J'essaye de sourire pour le rassurer : « Ne t'inquiètes pas, tu referas un tour après, il y a juste une petite panne. » Je lève les yeux à la recherche de visage fa milliers dans la foule et je reconnais quelques élèves, dont je me rapproche. Bien entendu qu'ils sont venus là aussi pour s'amuser. Mon fils toujours dans les bras, je reste près des jeunes. Tentant de rester calme, mon fils toujours dans les bras je demande d'une voix posée pour ne pas inquiéter les élèves  « Est-ce que tout va bien pour vous ? » Je remarque vite une jeune fille blonde, dont je ne me souviens plus vraiment du nom. Mais je crois qu'elle est à Poufsouffle (@sélénya macmillan). Après avoir regardé @Thalia Carrow ma petite protégée, je dépose une main sur l'épaule de la jeune femme visiblement en panique : « Respirez calmement Mademoiselle. Tout va bien se passer. Vous n'êtes pas seule. Est-ce que vous avez besoin d'un verre d'eau par exemple ? »
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés


EN BREF :
- Erebos est à la fête foraine en compagnie de son fils de Cinq ans
- Il se rapproche d'un groupe d'élèves avec des têtes connues (Thalia) pensant que si la situation vient à dégénérer ils seront plus forts en étant soudés entre sorciers
- Il remarque que Sélénya commence à faire une crise d'angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Elise de Lestang
Elise de Lestang
Serdaigle OP
Métier : Etudiante
Messages : 1946
Gallions : 188
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #78A5D1
Mon allégeance : Amaury

Elise de Lestang
Dim 3 Mar - 13:41
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Thalia soulevait une question intéressante, est ce que ça avait l’air sérieux ? Non, effectivement. Quelle drôle de façon de procéder, ça manquait un peu de public, faire ça dans une fête foraine, et pourquoi pas dans un cimetière pendant qu’il y était tien. Elise sentit les doigts d’Amaury venir l’effleurer et lui offrit un sourire en retour. Si ça ne dégénérait pas, elle n’avait pas de raisons de céder à la panique. Sélénya semblait confirmer qu’il fallait rester calme, ne pas paraître différents des autres moldus. Donc il fallait regarder un peu partout autour de soi comme les autres, au cas où un sorcier avait envie de se faire lyncher sur la place publique.
Bien sûr que la Poufsouffle n’était pas des plus sereines en cet instant, Elise fronça les sourcils en l’entendant dire qu’elle ne voulait pas y aller. Elle lui souffla convaincue « ça n’arrivera pas. » Ils n’avaient pas plus l’air de sorciers que les autres et pour le moment personne ne semblait vouloir faire une chasse aux sorcières, forcément, les gens venaient pour s’amuser, ils n’avaient pas envie qu’un guignol plombe l’ambiance. En parlant de plomber l’ambiance, est ce qu’Amaury était obligé de faire cette remarque, Elise lui jeta un regard noir, sans dire le moindre mot, s’il gâchait tout et qu’il plombait le moral de Thalia, elle allait lui balancer le sachet – vide hein – de churros à la tête.

Dans le genre gâchons l’ambiance, le gars masqué avait quand même de gros problèmes avec les sorciers. Sûrement qu’il avait été traumatisé par la sorcière de Blanche Neige et qu’il avait ragé parce que ses frères se foutaient de lui. Et qu’est ce qui était le pire… qu’il rage ou bien qu’il ait réussi à obtenir des vidéos de sorciers ? Est-ce qu’il fallait applaudir comme si les effets spéciaux étaient géniaux ou rester devant, sceptiques. En fait les quatre sorciers auraient parfaitement réussi à se fondre dans la masse, même les réactions de Sélénya n’étaient pas vraiment étranges, n’importe quel moldu aurait pu flipper. Sauf que quelqu’un avait décidé de braquer les projecteurs sur les quatre adolescents. Est-ce que vraiment il venait de demander si tout allait bien ? Pourquoi ça n’irait pas, mais qu’il dégage cette espèce de crétin. Elise lui jeta un regard méprisant, mais faites qu’il s’en aille. Pourquoi est ce qu’il venait vers eux ? C’était pas discret du tout ça et puis merci pour l’information, étant donné que Sélénya avait sa main dans celle d’Elise, elle devait bien se douter qu’elle était pas avec des pots de fleurs, puis pourquoi il la touchait, mais quel boulet. Elle grogna sans chercher à cacher sans exaspération « On sort d’une attraction à sensation forte, on se remet de nos émotions. » Sous entendu, ton verre d’eau, gardes le pour toi. Il fallait s’éloigner de ce gros lourd avant d’attirer l’attention, parce qu’Elise était persuadée que ce n’était pas une annonce dans le vent et se faire remarquer, mauvais plan. Comment un adulte n'avait pas pu réfléchir à ça ?

Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés




« A pleine dent, croquer la vie

En croquant Canine Crunchies

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Sélénya Macmillan
Sélénya Macmillan
Admin
Métier : 2ème année en MagieZoologie et botanique
Messages : 1845
Gallions : 2438
Date d'inscription : 12/01/2019

Lumos
Je rp en : #ff9900
Mon allégeance : L'ordre du phénix

Sélénya Macmillan
Dim 3 Mar - 15:23
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Je tentais de rester calme et pour le moment ça fonctionnait plutôt bien. Ma main dans cette d'Elise, je la serrais tandis qu'elle tentait de me rassurer. Les gens autour d'eux n'avaient pas l'air d'y croire. Bien. Inspiration. Expiration. J'entendais alors Amaury nous dire que tout allait bien et j'espérais réellement qu'il avait raison. Ne pas se faire remarquer agir comme les autres, nous avions aucune raison de... Voilà que l'homme masque disparaissait finalement et les images qu'il montrait à place venait m'inquiéter de plus en plus. D'accord, ils n'avaient aucune preuve jusqu'ici et maintenant ? Je me demandais comment ces moldus avaient eu ces images... Avaient-ils enlevés d'autres sorciers ? Aurais-je été sur ses images si j'avais cédé et fait tout ce qu'on m'aurait demandé ? Je serrais de plus en plus la main de mon amie. Certes on pouvait croire au truquage, que rien n'était vrai... Mais plus les secondes passaient et plus je le sentais mal... Plus je me disais qu’ils n’allaient pas s'arrêter là et je me demandais déjà ce que serait la suite... Mon regard cherchait Théo tout en sachant très bien qu'il n'était pas là. Je commençais à avoir du mal à respirer lorsqu'une grosse main se posait alors sur mon épaule. Choc Pendant quelques instants mon cœur loupe quelques battements. Je n'entends plus rien. Je cherche à respirer comme si tout l'oxygène s'évadait de mes poumons. Je relevais alors un regard mauvais envers la personne qui m'avait touché et me débattais tout à coup comme une acharnée lâchant par la même occasion la main d'Elise ne supportant plus aucun contact tout à coup comme si j'étais brûlée.

"NE. ME. TOUCHEZ. PAS." Articulais-je en hurlant. Une part de moi savait que ce n'était pas le moment de nous faire remarquer, mais l'autre... Celle qui se trouvait encore quelque part dans ses sous-sols ou j'avais été enfermée n'avait pas supporté ce contact si intrusif. La panique de ce que nous venions de voir sur les écrans, la peur d'être entourée des moldus en cet instant même avec ces révélations, c'était trop tôt, beaucoup trop tôt pour penser que je pouvais sortir dans leur monde en espérant que tout irait bien... Et cet incident venait de le prouver. A ce moment, je ne réalisais même pas qu'il s'agissait d'un de nos professeurs je n'étais même plus dans la même réalité que mes camarades... Mon regard était fuyant je cherchais déjà une porte de sortie pour fuir... Je voyais alors les regards des moldus certains se tournaient vers moi... Je reculais, butais dans quelqu'un sans même savoir qui... "NON... NON..." C'était un cauchemar, j'allais me réveiller, oui, j'allais me réveiller... Les bras renfermés sur moi, j’étais prête à me débattre avec hargne, il était hors de question qu’on me reprenne, que l’on m’enferme de nouveau. Je ne pétais pas les plombs au point de sortir ma baguette, je savais que c’était la dernière chose à faire, mais je suffoquais et les seuls bras capable de me calmer n’étaient pas là…
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés


☽☽ Si j'avance, avec toi. C'est que je me vois faire cette danse, dans tes bras. Tes attentes, j'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force, que je ne peux plus, me passer d'toi.


♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Dim 3 Mar - 18:13
Déclaration de guerre
Event
Ca sent le scandale, fatal, répété  Ϟ Thérapie Taxi


Emmener Rebekah était une bonne idée, et il en était fier. Ses derniers mots avaient eu beau être vindicatifs, il avait bien réussi à désamorcer le truc. Jouant les jolis cœurs, papillonant comme jamais, il avait en réalité des sueurs froides, il espérait que la blondinette ne découvrirait pas de sitôt que la famille Melchione était mêlé à ça, ça irait mal pour ses petites affaires.

La foire était grande, remplie de moldus à craquer, mais il avait croisé des soricers, il le savait : certains comportements ne trompaient pas. Il n'en connaissait pas beaucoup, à part peut-être quelques employés du ministère ça et là, avec leurs marmots et leurs femmes ennuyantes à mourir, mais rien de plus. Non, il restait tout de même très seul au monde avec Rebekah, et si il voulait conclure c'était pour le mieux !

Le jeu s'arrêta vite. Son sourire eut tôt fait de s'effacer lorsqu'il vit le masque. Non ce n'était pas une opération mangemort. Il était bien au courant que les moldus avaient leurs terroristes et donc leurs problèmes aussi, et pensaient que c'en était un, avant le discours… Il sentit Rebekah bouger, sa main vint comme un réflexe. Oh si, il voulait en découdre, évidemment qu'il le butterait volontiers ce sale primate, pour qui se prenait-il ? Les images le rendirent cependant nerveux. Alors certes, le but des mangemorts est bien au long terme de se dévoiler, mais là ils n'étaient clairement pas prêts. Donc faudrait que les moldus se calme, hein ? Il se tourna vers Rebekah et la força à le regarder, qu'elle focus son attention sur lui et seulement lui, qu'elle ne panique pas.

Un salaud avec un instinct de survie. Mais une soif de sang. Comment faire ? Le mieux était de partir. Il voulait rester. Son envie de se battre commençait à palpiter dans ses veines, il n'en ferait qu'une bouchée, c'était sûr ! Mais il fallait aussi la protéger. Et rester prudent, ne pas se dévoiler au grand jour. Se débarrasser de Rebekah et enfiler un masque à son tour ? Non, un peu trop risqué, et il risquait de bien se faire tirer les bretelles. C'était rageant de ne pas être un leader, mais il fallait s'y faire actuellement. Il réfléchissait à la vitesse de la lumière, les yeux plongés dans ceux de Rebekah, il ne pouvait définitivement pas la laisser au milieu de tout ça. La guerre commençait.

Trouvons d'autres gens. Rassemblons-nous.

Trouvons d'autres sorciers. Il fallait se regrouper et être prêts. Il reprit sa main et regarda autour de lui. Qui avait l'air sorcier ? Balayant le parc du regard, il commença a avancer. Il était tendu.

Ouais, la guerre commençait. Un cri lui fit relever la tête. Un groupe de gens, une femme qui se débattait, savait-on qu'elle était sorcière ? Etait-ce un moldu qui la retenait ? Ou était-elle une moldue qui flippait ? Il s'avança vers le cri, lâchant la main de Rebekah . Fuck, elle le suivrait si elle le voulait, il comptait sur elle.
©️ Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Hestia Carrow
Hestia Carrow
Serpentard
Métier : Etudiante en 1ère année de sciences magiques (future spécialisation potions)
Messages : 2531
Gallions : 6365
Date d'inscription : 12/01/2019

Lumos
Je rp en : #107058
Mon allégeance : va a moi-même, et c'est déjà pas mal

Hestia Carrow
Dim 3 Mar - 19:04


Déclaration de guerre


Event 1

 

Je vous avais bien dit que c'était une mauvaise idée. Voilà ce que Hestia aurait voulu dire à Miss O'Hara. Se mêler à des moldus n'avait jamais été son truc et maintenant elle comprenait mieux pourquoi. Mais elle ne le dit pas. Parce qu'elle savait que la professeure avait juste voulu bien faire et qu'elle ne pouvait pas se douter que tout ça prendrait cette tournure. Ça aurait été se montrer injuste envers la sorcière alors qu'elle avait simplement voulu lui changer les idées. Alors plutôt que de céder au sarcasme -ce qui n'aurait servi strictement à rien- Hestia exprima son inquiétude. Elle voulait croire que tout ça n'était qu'une vaste blague et qu'aucun moldu présent ne la prendrait au sérieux, mais ça n'empêchait pas l'anxiété de lui tordre l'estomac. Partir restait la meilleure chose à faire, mais elles ne devaient pas attirer les soupçons. Elle savait que de nombreux sorciers étaient présents et si soudainement la moitié des personnes présentes s'en allait ça ne ferait qu'alarmer les moldus. Ils devaient être plus malins.

Sauf que le moldu masqué des écrans n'en avait pas fini. Sous le choc des images dévoilées, Hestia en oublia un instant qu'elle avait suggéré de quitter les lieux. Elle parcouru la foule du regard, inquiète de voir les gens s'agiter autour d'elles. Allaient-ils y croire cette fois ? Elle retint à grand peine l'envie de se jucher sur la pointe des pieds pour tenter de repérer sa sœur et ses camarades. Thalia avait-elle réussi à sortir de ce guêpier avant que le piège ne se referme ? Et Amaury ? Hestia se sentit blêmir en entendant le cri de Sélénya, elle jeta un coup d’œil angoissé à Miss O'Hara et voulu amorcer un mouvement dans leur direction. Mais elle avait à peine fait un pas qu'une silhouette lui barra le passage. « Pourquoi vous faites cette tête là ? » Hestia releva le visage pour se retrouver face à un moldu d'âge moyen. Il lui lançait un regard noir de suspicion qui lui donna aussitôt envie de faire demi-tour. Mais elle n'en eut pas l'occasion. « Vous savez quelque chose ? » Lui lança-t-il d'une voix plus forte. Elle déglutit, se répétant que rien dans son apparence ne pourrait dévoiler sa nature de sorcière. Elle tentait d'afficher un visage calme mais son cœur battait la chamade. Il manqua quelques battements quand le moldu l’agrippa par les épaules pour la secouer sans ménagement. « Vous êtes un de ces monstres ? » Hestia jeta un coup d’œil paniqué à Siobhan. Voir la fête foraine se transformer en chasse aux sorcières était bien la dernière chose qu'elle voulait. Jouer l'innocence était sa seule solution. En cas d'échec elle pouvait toujours prétendre être une moldue sous le choc. « Mais qu'est-ce que vous racontez ? Lâchez-moi ! » Elle tenta de garder un ton calme mais elle pouvait sentir sa voix flancher sous l'appréhension. Alors elle leva les mains dans un geste apaisant et essaya de reculer mais l'homme lui attrapa les poignets. « Parlez ! »

CODAGE PAR AMATIS



Everybody liestrying to hope
with nothing to hold


Les trésors ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Dim 3 Mar - 20:25

 

Déclaration de guerre

— Event 1

L'essentiel, c'était de ne pas paniquer. Facile à dire n'est-ce pas ? Étrangement, l'enseignante réussissait à garder son sang-froid, sans doute parce qu'elle était avec une élève et qu'elle pensait dur comme fer qu'elles n'étaient pas en danger tant qu'elle continuaient à faire comme si de rien n'était. Lorsqu'Hestia lui demanda si c'était une blague, elle répondit alors simplement :

- Probablement...

Ben écoutez, y'avait théâtre au programme de son cursus, du coup, elle avait vachement progressé en la matière. Donc aujourd'hui, on jouait la pièce « on entube les moldus », parce que la pièce « les moldus nous zigouillent » ce n'était franchement pas cool. Aller voir ailleurs, oui, mais il ne fallait pas paraître suspect. Problème, c'est que notre gugus aux écrans, ils n'avaient pas fini son speech. Ok ça craint du boudin, mais il n'y avait que les sorciers pour comprendre que ces images étaient vraies, et Siobhan avait tellement vu de films dans sa vie, qu'elle savait que l'argument montage et effets spéciaux pouvaient suffire à leur sauver la mise. Il fallait continuer à jouer le jeu et sortir de là tranquillement. La rouquine inspira un grand coup, si elle avait survécu à un psychopathe dans un hôpital, elle pouvait survivre à ça. Un cri dans la foule non loin et la jeune femme constata inquiète qu'il s'agissait d'une des élèves de sa maison. Flûte. Avant qu'elle n'ait pu réfléchir à une solution, un type agressa Hestia. Ha, il y avait quand même des crédules dans cette foule, ça sentait pas bon du tout. Heureusement, vous allez voir qu'être née-moldue c'est quand même un super avantage. Avoir un pied dans les deux mondes, c'était les connaître tous les deux. Siobhan ouvrit son sac - Oui c'est le sac version Mary Poppins avec la boîte à outils, la théière etc, mais ne cherchez pas, il est activé en version « entourloupage de moldus » - et attrapa son téléphone portable pour le brandir sous le nez du moldu.

- Monsieur ! Si vous ne lâchez pas tout de suite ma cousine, j'appelle la police ! Ça va pas bien de gober tout ce qu'on vous raconte et de vous en prendre aux gens comme ça !

Et l'oscar de la meilleure actrice est décernée à... Si, si, elle était grave convaincante, parce que le type la regarda tout penaud. Ha ben en même temps s'il croyait en trente secondes ce qu'on lui balançait sur un écran, il pouvait bien croire que la rouquine allait appeler les flics et qu'il allait être grave dans la merde. Siobhan entraîna Hestia hors de l'emprise du moldu parano. Un problème de réglé. Maintenant, il y avait une autre élève à sortir de ce guêpier, avant que ça tourne mal. Han la la, c'était beaucoup trop d'adrénaline pour l'Irlandaise, elle avait le cœur qui battait à cent à l'heure. Punaise, à cause de l'andouille masquée, elle allait encore claquer son salaire dans une session shopping pour se remettre de tout ça. Siobhan arriva à la hauteur du groupe d'élèves et interrogea l'une d'entre eux d'une voix douce:

- Bonjour Elise, qu'est-ce qui se passe exactement?

MAY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Dim 3 Mar - 21:40

Déclaration de guerre

Samedi 02 Février - Elle n'en revenait pas, se retrouver dans une telle situation ne lui plaisait mais alors pas du tout du tout ! Que faire ? Feindre l’innocence ? Jouer la comédie ? Se faire passer pour une moldue ? Brrgh ! Rien que d'y penser, Rebekah eut un frisson. Elle avait bien eu le réflexe de poser sa main sur sa baguette mais Marcello lui avait empêché de faire tout geste qui pourrait les mettre dans une situation compromettante. Bien et maintenant que faisaient-ils ? Pas le temps d'y penser que l'homme masqué continua son numéro. Des images maintenant. Rebekah fit les gros yeux. Merde ! Déglutissant avec difficulté elle sentit les mains de Marcello se posait sur ses épaules et la forcer à lui faire face. Ok, respire, inspire. Elle n'avait qu'une envie, le démonter ! C'était sa faute après tout si elle se tenait debout dans cette fête de moldus de merde ! Tous deux debout au milieu de la foule, n'importe qui aurait pu penser qu'il s'agissait d'un parfait petit couple qui se regardait dans les yeux. Mais non ! Elle ne l'embrassera pas pour confirmer ses suspicions. Dans tous les cas elle n'eut le temps de rien faire d'autres que Marcello lui prit la main et l’entraînait déjà ailleurs. Elle commençait à prendre le pli...

Seulement voilà, Marcello marche et en plus de ça, comme ça sans prévenir il lui lâche la main. Elle avait bien dans l'idée de le suivre et de ne surtout pas lui lâcher la grappe mais un jeune homme la bascula, la faisant tomber au sol. Levant les yeux, elle vit une main se tendre. Désolé, vous n'avez rien ? Tout le monde commence à paniquer et à avoir peur, ça devient vraiment dangereux par ici... Acceptant sa main, elle se releva, mais le doute persistait. Sorcier ? Moldu ? J'étais en train de suivre mon ami, mais je pense que je l'ai perdu de vue et je commence réellement à avoir peur... Jouons donc à la moldu... Elle pointa alors son nez vers les écrans. Vous pensez que c'est réel, que nous sommes en danger ? On pouvait lire dans ses yeux la peur. La peur de se faire attraper et de se faire tuer. Intérieurement elle espérait que quelqu'un, n'importe qui, lui vienne en aide !

________________________

En résumé :
- Marcello lui lâche la main et disparait.
- Elle se retrouve seule et se fait bousculer, ce qui l'a fait tomber au sol.
- Elle ne sait pas si la personne qui l'aide est un sorcier ou un moldu, elle joue donc la moldu.
- Elle a peur et espère que quelqu'un viendra l'aider.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Lun 4 Mar - 15:33
Déclaration de guerre
Commun

«Tous les enfants de la terre font la fête. Le girotron, les manèges, pour eux jamais ne s'arrêtent »
Ma carrière dans le quidditch ayant été à peu près inexistante, j’ai beaucoup vécu mon rêve à travers d’autres sorciers. Dans mon département au ministère, j’avais l’avantage de patauger dans ce milieu sans que ce soit louche. Je pouvais m’y mouvoir avec toute l’aisance que je voulais. Pendant un temps, je suivais énormément la carrière de @Viktoria Xanielov qui me faisait énormément penser à moi. Elle avait un tempérament de feu, un peu plus brûlant que moi je devais l’avouer, et voulait réussir à tout pris. J’avais donc décidé de la prendre sur mon aile, d’essayer de la pousser vers les plus hauts sommets, mais malheureusement mon dévouement n’avait pas été suffisant et sa carrière s’était terminée beaucoup plus rapidement que nécessaire. Selon moi, elle aurait eu encore de très bonnes années devant elle, mais les circonstances avaient fait que ce n’était pas le cas.

Nous nous retrouvions donc toutes les deux de temps à autres pour parler, faire des activités et surtout garder notre amitié à jour. Nous avions besoin de ça toutes les deux. Ce jour-là, nous avions décidé d’aller boire un café en ville pour prendre des nouvelles l’une de l’autre et d’aller nous promener ensuite. Quand nous nous sommes retrouvées à notre point de rencontre habituel, nous avons vu des affiches parlant d’une fête foraine et nous avons décidé d’aller nous balader dans le coin pour voir ce qui s’y passait. Les odeurs de sucre, les bruits des manèges et les lumières de toutes les couleur étaient hypnotisantes. Cela promettait une journée bien agréable avec ma jeune amie.

Alors que nous marchions toutes les deux à travers les attractions, mon attention a été attirée par les écrans sur la grande place qui semblaient diffuser un étrange message. Ce qui était raconté dans ce vidéo était épouvantable pour le secret magique. À la limite, si ça n’avait été que les divagations d’un illuminé, nous aurions pu bien nous en sortir. Par contre, des preuves furent diffusées et c’est là que je me suis rendu compte que plus rien n’allait. J’ai tourné la tête vers Viktoria, inquiète. Les esprits commençaient à s'échauffer et ce n'était pas du tout le moment d'utiliser la magie. Il fallait rester subtil

«C'est mauvais tout ça Viktoria, il ne faut pas rester là.»



(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Lun 4 Mar - 15:51

Déclaration de guerre

Samedi 02 Février - Nous y voilà, la grande fête foraine annuelle du Regent's Park. Ce jour signifiait beaucoup, un nouveau départ, une libération, le chaos ! La jeune femme qui avait déjà le sourire sur les lèvres ne pouvait que le garder en voyant les images défiler sur les écrans. Ils avaient fait du bon boulot ! Seulement voilà elle voulait partager ce moment de joie avec sa famille, elle en était sûre ils étaient dans le coin. Plus tôt dans la journée elle avait parlé de la fête à ses colocs, Sam et Raph comptaient y aller aussi. Ils y étaient donc allés tous les trois ensemble, ça lui donnait une raison de faire la pot de colle, faire la demoiselle en détresse dans les trains fantômes et se coller à lui dans la grande roue. Elle s'était plutôt bien amusée, mais l'heure avait vite tourné et il était temps de rejoindre sa famille. « J'vous laisse les gars, j'ai vu ma cousine passer, à ce soir ! » Elle leur avait fait un signe de la main, sans leur laisser la possibilité de venir s'incruster elle avait disparu dans la foule. Elle leur aurait bien dit de faire attention à eux, mais ça aurait été bien trop suspect vis-à-vis de la suite des évènements.

Qu'importe comment la situation allait tourner, elle était parée au pire. Sous sa veste en cuir, au-dessus de son top elle avait son harnais où été ranger deux de ses dagues. Il lui suffisait de glisser ses mains dans son dos pour les attraper et de faire un carnage si la situation dérapait. Au fond d'elle, c'est ce qu'elle espère le plus, bien que Sam soit dans le coin... Marchant quelques mètres dans la foule elle observait les réactions des personnes qui l'entouraient. Certains sous le choc, d'autres en larmes et d'autres encore qui cherchaient du regard un quelconque soutien ! S'approchant d'un banc, Artémis posa ses bras sur le dossier de celui-ci et se pencha par-dessus l'épaule de la jolie brune. « Alors Cousine, le spectacle te plaît ? »

________________________

En résumé :
- Artémis est venue en compagnie de ses colocs.
- Elle les a abandonné pour rejoindre sa cousine, Lyrae.
- Elle est armée de ses dagues.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Mar 5 Mar - 15:12
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ
Les dossiers s'accumulaient sur son bureau. Le Ministère fonctionnait au pas de course et de ce fait, en tant que Chef de la Brigade, Etienne voyait son temps être réduit de jour en jour au point d'être amené à ne s'occuper que de ce qui nécessitait son intervention le plus urgemment. Nombreux étaient ceux qui avaient salué son professionnalisme pour s'être relevé aussi vite qu'on ai tenté de le descendre quelques mois plus tôt. Cette misérable moldue lui avait tiré dessus, elle dont il ignorait le nom mais se souvenait de son visage dans les moindres détails. Il s'était dès lors donné la mission de lui faire payer le préjudice commis, elle, et toute la pourriture non-magique. Quel qu'en soit le prix, quel qu'en soit la méthode.

Sa tête, il l'aura.

Il restait encore à trouver le moyen de reprendre la main sur cette crise que même la Ministère peinait à contrôler. Etienne ne comptait pas sauter du bateau même s'il faisait naufrage. Tels étaient les propos qu'il tenait à ce haut placé avec qui le français s'entretenait en plein milieu de ce fameux couloir menant à son bureau. Jamais il n'aurait imaginé ce qu'il se profilait à l'extérieur lorsque l'un de ses subordonnés se précipita vers eux tandis qu'ils marchaient de dos, coupant ainsi les deux sorciers dans leur vive conversation. « Chef ! » Aucune réponse. Il dû alors se reprendre une seconde fois pour que l'on daigne lui prêter l'attention qu'il demandait. . « Monsieur Delacour c'est urgent, on a un gros problème ! » Etienne se retourna finalement, toisant le sorcier d'un air dédaigneux. « Qu'il y a-t-il de si urgent ? Si c'est pour une affaire mineure, je vous -  » Le jeune brigadier l'interrompit aussitôt puis s'expliqua vivement. Le statut conservateur du Delacour n'était un secret pour personne, et cette nouvelle risquait fort d'éveiller sa vieille rancoeur.

Et ce qui fût redouté arriva. Son sang ne fit qu'un tour.

Ses traits s'étaient instantanément durcis et ses yeux bleus n'avaient plus rien de chaleureux. On voyait la colère prendre possession de son être, comme s'il était sur le point d'imploser. Difficile dans ce genre de situation de ne pas laisser sortir sa nature de demi-vélane. Mais l'homme se retenait suffisamment sur le moment pour ne pas manquer de se trahir le plus secret de ses secrets. « COMMENT ?! » L'heure était grave. Si ce que son subalterne venait de dire s'avérait exact, on leur avait frontalement déclaré la guerre et révélé aux yeux de tous l'existence même de la communauté sorcière.

Il fallait agir. Et vite. Le français tourna aussitôt les talons, abandonnant les deux hommes derrières lui. Il marchait d'un pas militaire dans la direction opposée avant de se volatiliser, plus que jamais déterminé à ne plus poser un genou à terre.
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés


Résumé :

• Etienne s'entretenait avec un haut placé du Ministère lorsqu'on le mit au courant de la situation.
• Furieux, il disparu. Se préparait-il à oeuvrer en conséquence ou avait-il une tout autre idée en tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1500
Gallions : 2523
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Mar 5 Mar - 21:49
Déclaration de guerre
Commun

«Tous les enfants de la terre font la fête. Le girotron, les manèges, pour eux jamais ne s'arrêtent »
J’étais très surprise de voir cette personne masquée parlée sur les écrans et je n’étais clairement pas la seule. Sélénya qui était tout près de moi ne semblait pas en revenir non plus. Elle avait raison, nous devions faire les surpris nous aussi, être comme les moldus qui ne comprenaient rien tout autour de nous. Répliquer autrement ne ferait qu’empirer la situation. La pauvre Poufsouffle ne semblait pas bien gérer la pression parce que j’ai cru la voir commencer à trembler. Amaury, confiant nous dit que nous étions à notre place et que tout irait bien. J’espérais bien qu’il avait raison. En même temps, le Serdaigle m’a dit qu’il venait d’apercevoir ma soeur. J’ai donc regardé autour, inquiète comme toujours, de savoir comment elle allait. Je l’ai vu, tout près, dans une altercation avec un moldu qui semblait se prendre pour un agent de la gestapo en interrogatoire. J’aurais bien voulu intervenir, mais quelqu’un d’autre l’a fait à ma place. J’ai été plutôt rassurée de la savoir entre de bonnes mains, mais quand même, ce qui venait d’arriver montrait que la situation était plus que tendue.

Au même moment, le professeur Asclépiades est arrivé près de nous en nous demandant si tout allait bien. Ce n’était franchement pas le meilleur des moments pour nous demander ça. Nous devions nous la jouer subtil. Je n’ai même pas eu le temps de lui répondre qu’Elise lui disait que nous sortions d’un manège incroyable et Sélénya s’est mise à hurler pour que personne ne la touche. Ça nous faisait un beau merdier tout ça. Mon rythme cardiaque commençait à s’accélérer et je voyais bien que la situation n’allait pas dans la bonne direction.

«Vous savez monsieur Asclépiades, ils font des trucs fous avec des effets spéciaux de nos jours.»

Sélénya s’est mise à reculer dans d’autres gens autour de nous, paniquée comme jamais. J’ai regardé Élise et une enseignante qui venait de se joindre à nous, cherchant de l’aide.

«Elle fait une crise de panique, il faut l’aider.»

Je ne pouvais pas faire grand chose pour elle, nous ne nous connaissions si peu, elle avait besoin de quelqu'un de confiance, elle avait besoin d'Elise. En même temps, ma soeur venait d'arriver et je ne savais pas trop comment agir avec elle. J'étais contente de la voir, mais les circonstances faisaient que je n'étais pas aussi heureuse que je le pouvais.

«Ça va Hestia ? J'ai vu l'autre con te sauter dessus tout à l'heure.»
(c) DΛNDELION



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


Event 1 - Déclaration de guerre - Londres Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Jeu 7 Mar - 22:13
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Les fêtes foraines, Ethan adore ça. C'est le paradis de l'amusement et surtout, c'est l'occasion de pouvoir faire des manèges à sensations fortes, à se retourner le cerveau à coup de grand huit. On dirait un de ces gosses moldus qui harcèlent ses parents pour faire mumuse dans ces gros engins hors de prix. Puis y'avait les différents stands de tir, de chamboule-tout et d'autres activités du genre attrape nigauds au possible tenus par des forains douteux, rien que pour gagner une peluche ou un objet dont il n'aura aucune utilité. Mais c'est cet esprit d'insouciance qui plaisait au Prewett, et il n'y avait rien de mieux que de passer une bonne après-midi avec sa petite-amie. Ailsa avait râlé - pour changer un peu - puis elle s'était laissée convaincre finalement. En réalité, il n'était pas venu ici aussi souvent que ça. Parce qu'il y avait quand des trucs qui lui paraissaient totalement obscures. En tout cas, Ethan était content de voir sa copine aussi enthousiaste, pire que lui-même ! Et évidemment, il n'était pas étonné qu'ils finissent devant les churros, les pommes d'amour et les barbes à papa. L'odeur sucrée avait attirée la gourmande qu'elle était. Puis il devait bien l'avouer, lui aussi avait envie d'en manger une. Ils en prirent une pour deux, pas qu'ils étaient radins. Juste que c'était plus romantique. Ou presque, si elle ne se mettait pas partout. « C’est bon mais c’est pas pratique ce machin putain » Sa remarque avait fait rire le lion. L'image prêtait plus à sourire qu'autre chose, et il l'observait se débarbouiller toute seule. Pour l'embêter, il lui lécha la joue sans crier gare et s'éloigna avec un sourire satisfait placardé sur le visage.

Tant mieux pour lui, Ailsa n'avait pas l'air de lui en vouloir. « Oh regarde le petit lapin, il est trop chou ! » Alors comme ça, elle aime les trucs mignons. Qui l'aurait cru ? « Tu le veux ? » Vu le regard de cocker qu'elle lui faisait, ça voulait dire oui. « Ok le temps que je trouve ma monnaie...Ça coûte combien déjà..? » Il s'approcha de l'attrape-peluches pour vérifier combien il devait sortir de sa poche. En monnaie moldue, bien évidemment hein. Ethan avait quelques économies grâce à un héritage qu'il avait reçu suite au décès de son grand-père moldu il y a peu. Concentré sur sa tache, il n'avait rien remarqué d'étrange jusqu'à ce qu'une voix étrange le pousse à lever le nez. Il eut le réflexe de tourner la  tête vers sa copine, aussi confuse qu'il l'était en cet instant. « C’est quoi ce cirque ? » « J'en sais rien mais j'ai comme un mauvais pressentiment... » Des murmures s'élevaient autour d'eux. Il voyait des visages inquiets, de moldus, de sorcier comme eux. Il l'ignorait. Mais ils avaient quasiment tous les yeux fixés sur cet écran où apparaissait un homme masqué à la voix trafiquée, révélant à la face du monde l'existence de la sorcellerie. La diffusion des images lui fit froid dans le dos. Parce qu'il savait qu'elles étaient vraies.

Merde. Ça ne sent pas bon. Ça ne s'en pas bon du tout.

« Faut pas qu'on reste là. Viens. » Chuchota-t-il d'un air grave. Par réflexe, le lion s'était discrètement saisi de la main d'Ailsa puis l'entraîna à la recherche de la sortie, marchant au pas de course tout en essayant de rester le plus naturel possible. De toute façon si on les questionnait, Ethan avait un arsenal d'arguments assez solides pour se défendre. Sa grande gueule pourrait bien servir à leur sauver la vie pour une fois.
Sur le chemin, son regard croisa brièvement celui d'une jolie jeune femme rousse qui lui était familière. Elle était  en comapgnie d'une autre sur un banc avant de continuer sa route. Toutes les deux détendues, sourires aux lèvres. Quelque chose lui disaient qu'elles se réjouissaient de la situation. Alors comm ça, Artemis n'avait pas menti...Elle avait vraiment une obsession malsaine pour les sorciers.
Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Dim 10 Mar - 14:32
Déclaration de guerre
« Event 1 »
Ϟ 02 février 2019, Londres Ϟ

Ce serait faux de dire qu’Amaury était totalement concentré. Ses prunelles cherchant la chevelure brune de la sœur de Thalia. Il était réellement tendu le garçon. Cette histoire ne lui plaisait vraiment pas. Il n’eut pas le temps de proposer aux filles qui s’agitaient de se tirer d’ici lorsque la voix reprit. Les images défilèrent. Des cris étouffés retendirent au milieu de la foule. Le garçon serra la mâchoire, incapable de masquer sa tension. Il n’avait pas de doute que beaucoup ne seraient pas convaincus par ses images surtout dans un lieu propice aux farces, mais cela devenait trop dangereux d’en prendre le risque. Se barrer directement attirerait également l’attention. Ils devaient s’enfuir discrètement lorsque les foules commenceraient à s’agiter, l’Aiglon ne voyait pas d’autres solutions surtout avec Sely qui ne semblait vraiment ne pas aller bien.

Le garçon sursauta en entendant la voix du professeur près de lui. Amaury le foudroya du regard, alors que sa sœur et Thalia répondaient avec sagesse. Le mal était déjà fait. Sa présence ne fit que plonger la Poufsouffle dans une crise d’angoisse. Pas besoin d’être médecin en psy pour savoir qu’il ne faut pas toucher une personne qui fait une crise d’angoisse et encore moins par surprise. Ce n’était pas vrai ! Elise suivant des cours de médicomagie. Amaury espérait qu’elle soit en mesure de calmer une crise de panique. Le garçon tourna la tête pour voir le professeur O’Hara intervenir auprès d’Hestia, il serra les poings. Voilà qu’un connard osait s’en prendre à la Verte. Il fut néanmoins rassuré de la voir près du professeur les rejoindre. Il lui jeta un regard rapidement, la détaillant pour s’assurer qu’elle allait bien. Peut-être cherchait-il à la rassurer ? Mais le regarderait-elle ? Tout de moins, il brisa rapidement le contact revenant la conversation initiale tenue par Thalia, Elise et leur professeur.

« Il faut qu’on l’escorte hors de la foule, professeurs ! » intervint-il, en jetant un coup d’œil inquiet à Elise et Sely. Tant pis pour le plan de replis stratégique dans la discrétion. Le jeune homme entreprit rapidement d’écarter les badauds pour faire de l’espace à Sely, foudroyant du regard ceux qui le regardait de travers. Quelle bande d’idiots, ne voyaient-ils pas que la jeune femme était mal en point. Il aperçut les deux sœurs se rapprocher, alors Amaury décida de rester à l’écart près de sa sœur et de Sely.

« S’il y a le moindre danger imminent, tu transplanes avec elle. » lui dit-il à son unique intention, mortellement sérieux, la regardant dans les yeux.

Au diable la discrétion, leurs vies valaient plus que cela. Quant à lui, il jeta un rapide coup d’œil à l’arrière où se trouvaient les deux Carrow, il ne les laisserait pas non plus affronter ça, livrées à elles-mêmes.


Game of Blood  Ϟ Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Event 1 - Déclaration de guerre - Londres
Sauter vers:
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Blood :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les Events-