RSS
RSS



 

Les moldus du forum se sentent cruellement seuls au milieu de tout ces sorciers, alors pensez à les privilégier pour vos personnages

Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – 3 Appareils – 1 an (clé ...
4.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ain't Gonna Drown - Eljas :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les RPs
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1531
Gallions : 2586
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Jeu 14 Fév - 0:18
Ain't gonna
DROWN
Il y avait déjà un bon moment que je méditais sur ce qui allait se passer ce soir-là. J’avais pensé tout laisser en plan, laisser couler et essayer d’oublier. J’avais pensé me venger, mais mon côté réfléchi m’avait dit que ce n’était pas une bonne idée. J’allais me faire prendre et finir encore plus dans la merde à cause du sorcier. J’avais un tempérament assez flamboyant, mais pas assez pour arriver à ces extrêmes. Par contre, après les événements, j’avais parlé à Eliael et il m’avait parlé de vengeance. En fait, surtout qu’Eljas ne pouvait pas s’en sortir aussi facilement. Il avait récolté un bleu peut-être, sans plus. C’était trop simple, pas aussi violent que ce qu’il m’avait fait subir. J’avais parlé à Adèle un peu plus tard et ses propos allaient dans le même sens. Par contre, de son côté, ça avait été beaucoup plus clair. Elle m’avait parlé de son expérience, que la vengeance pouvait tout régler et que nous ne pouvions pas nous laisser faire. Cette dernière conversation a été le clou qui a terminé de fermer le cercueil d’Eljas. Il allait devoir payer. Ça m’avait pris quelque jour pour trouver la façon d’y parvenir, mais quand ça a été fait, je me suis dis que j’allais reprendre le contrôle de mon corps, noyer les démons que le sorcier m’avait mis en tête et les éliminer un par un, tous autant qu’ils étaient. Il m’avait enlevé le contrôle que j’avais sur moi-même, il allait comprendre ce que ça faisait. Il me croyait faible, j’allais lui prouver le contraire.

J’avais essayé de calculer quel moment serait le plus propice pour procéder à ma vengeance le week-end était le moment où c’était le moins louche d’aller à Poudlard. Personnellement, j’avais des dérogations pour avoir un droit de passage illimité pour m’y rendre vu ma particularité, mais pour le Serpentard ce n’était pas le cas. Les cheminés n’étaient pas vraiment surveillées, mais je préférais ne pas prendre de risque. La veille, j’avais envoyé un hibou au sorcier pour l’inviter à venir me rejoindre près du lac. Alors que j’étais assise dans mon dortoir, je m’étais dégoûtée à écrire tous ces mots.Bonjour Eljas, On ne se connaît pas vraiment encore, mais je te croise souvent dans les couloirs et faut que je t'avoue que tu me donnes des envies qui ne sont pas nécessairement possible de décrire comme ça sur un simple parchemin. Ça s'écrirait beaucoup mieux sur ton corps si tu vois ce que je veux dire. Retrouve moi près du lac à Poudlard demain soir, je pourrais te montrer tout ça avec beaucoup de détails. Tu vas voir, si tu veux en savoir plus ou si tu as des demandes...je suis très souple, on peut s'arranger. Un petit chat anonyme qui a bien hâte de te voir de haut en bas. C’était dégoulinant de dégueulasserie. Ce gars était tellement tordu et obsédé par les plaisirs charnels et sa petite personne que je me disais que ça allait fonctionner. Il le fallait.  Le hibou parti, il ne me restait plus qu’à attendre. Contrairement à d’habitude, je n’ai pas contacté le professeur Asclépiades pour qu’il m’escorte au lac. J’avais des choses à préparer, je devais être seule.

Le moment venu, j’ai pris les cheminé pour m’en aller à Poudlard. J’avais pris avec moi un sac avec des vêtements de rechange, une serviette et un sac en plastique pour ramasser les vêtements mouillés, s’il y en avait bien sûr. Ce n’était pas toujours le cas, mais vu le côté improvisé de la soirée, je préférais être prête à tout. Arrivée près du lac, je me suis dénudée, j’ai plié mes vêtements dans mon sac et je l’ai caché dans le creu d’un arbre. Autant ne pas le laisser par terre, la température était assez froide et je préférais ne pas avoir des vêtements froids gorgés d’humidité plus tard. Le tout placé, je me suis avancée dans les eaux froides du lac pour prendre ma forme aquatique. Mes jambes se sont fusionnées en une longue queue colorée d’un dégradé de mauve. Maintenant à l’eau, il ne me restait plus qu’à attendre, cachée dans des roseaux, que le sorcier arrive. J’allais lui montrer ce que c’était de perdre le contrôle.

I'm bound for the broken promise land to meet my demons and get back my upper hand. Long man can't catch a soul like mine. Miracles are just too damn hard to find.
Pando



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


Ain't Gonna Drown - Eljas Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Jeu 14 Fév - 16:36


Ain't Gonna Drown
ft. Thalia Carrow.


Et bien voilà que tu commences à recevoir des hiboux… Si tu t’attendais à ça ! Pourtant, tu évites attentivement de trop t’approcher des demoiselles de Poudlard. Non pas qu’elles ne représentent aucun intérêt mais tu ne voudrais pas donner une raison supplémentaire à Adèle de te fuir. C’est déjà bien assez difficile à supporter pour toi alors hors de question d’en rajouter une couche. Mais celui-ci, il l’intrigue. Parce que jusqu’ici, tu n’en as jamais reçu de ce genre. Certes, les jeunes femmes peuvent faire preuve de beaucoup d’imagination. Mais pour le coup, tu ne comprends même pas comme quelqu’un peut en arriver à écrire des messages de ce genre. Tout de même, proposer un rendez-vous au lac… Et puis tu te demandes soudain de qui cela peut venir. Parce que tout de même, elle dit de croiser dans les couloirs. Mais toi, tu ne remarques jamais personne dans ces couloirs. Enfin personne sauf Adèle. Tu ne fais même plus attention à Thalia alors que tu l’as prise en grippe. Tu ne fais pas non plus attention à cette petite blonde qui a également subit tes foudres. Alors tu as beau te triturer les neurones, tu ne vois franchement pas qui est cette demoiselle ni même à quoi elle ressemble. Visiblement, elle a une idée derrière la tête. Ta première impulsion a été de lancer le morceau de parchemin à travers la pièce avant de te laisser tomber sur ton lit. Parce que après tout, cela serait contre tes principes récents. Tu ne veux pas prendre le risque que quelqu’un te voit avec une autre jeune femme à Poudlard. Et après tout, tu n’as pas forcément envie ces derniers temps. Tu veux juste qu’on te foute la paix et étrangement, tu commences à ressasser tout ce qui a pu se passer avec la française. Mais finalement, tu as peut-être besoin qu’on te fasse oublier la blonde.

Après avoir réfléchis un temps pour savoir si tu allais ou non bougé, tu pousses finalement un profond soupir avant de te relever et de ramasser le morceau de parchemin chiffonné. Bon, tu pouvais bien trouver un moyen de te rendre à Poudlard dans tous les cas. Ce n’est pas comme s’il n’y avait aucun moyen de se rendre là-bas après tout. Pendant la journée, tu as un mal fou à te concentrer. Tu aimerais savoir qui est cette demoiselle mais tu n’es pas non plus au point d’aller faire le pied de grue près des cheminées. Curieux mais pas à ce point tout de même. Tu ne sais même pas comment tu peux faire pour savoir qui elle est à part te rendre sur place ! Mais c’est quelque chose d’étrange. Tu ne comprends vraiment pas ce que quelqu’un ici peut te trouver au final. Tu tentes au maximum de ne pas y penser mais tu as du mal à te concentrer sur le programme de ta journée. Parce que tout de même, tu dois te concentrer un minimum sur tes cours. Et puis tu ne comprends pas pourquoi elle a signé Petit chaton. Parce que quand même, un chaton c’est mignon, ce n’est pas à ça qu’on pense quand on voit le message qu’elle a envoyé tout de même ! Et voilà, tu te perds encore dans tes réflexions alors que tu devrais te concentrer sur tout autre chose. Comme une manière de ne pas empirer la situation avec Adèle par exemple ? Mais non, tu penses étrangement à l’auteur de ce message, qui te sembles plus ou moins codé.

Le soir venu, tu te faufiles alors vers les cheminées pour te rendre au lac. Ta curiosité aura été la plus forte finalement. Tu arrives à te faire assez discret pour que personne ne te voit, tant côté université que côté collège. Heureusement pour toi, tu ne croises aucun préfet ni aucun professeur. Il n’aurait plus manqué que tu croises un professeur en te rendant au lac… Surtout qu’aucun ne te connait ici en toute logique. Enfin certains te connaissent sans doute de vue avec le Quidditch mais rien de plus. Alors, tu te diriges tranquillement vers le lac. L’air est frais. Tu te demandes pourquoi quelqu’un de la branche universitaire peut bien te donner rends-vous au bord du lac. Ce ne sont tout de même pas les endroits qui manquent à Londres pour se voir ! Mais non, il avait fallu que ce soit le lac alors qu’il fait frais… Non pas que tu sois frileux mais tout de même, si elle veut faire des galipettes comme le sous-entend son message, il y a des endroits plus attrayants tout de même. Et puis il aurait aussi été possible de sortir à Londres directement non ? Parce que tout de même, ça craint pour le coup… Une fois au bord du lac, tu croises les bras sur ton torse et lâches un soupir. Super, elle te demande de la rejoindre et n’est même pas là. « Bon, c’est pas forcément drôle pour le coup. J’attends cinq minutes et je repars ! »

made by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1531
Gallions : 2586
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Sam 16 Fév - 4:05
Ain't gonna
DROWN
Plongée dans l’eau glacée jusqu’aux yeux, j’ai attendu patiemment de voir si ma victime allait venir au rendez-vous que je lui avais fixé. Je dois l’avouer, j’étais entre deux eaux pour la situation. D’un côté. je voulais me venger, je voulais qu’Eljas paie pour ce qu’il m’avait fait et pour ce qu’il faisait aux gens en général. C’était un sorcier horrible, un rat de la pire espèce, une sous merde qui méritait de finir sa vie misérable, seul dans le fond d’un caniveau. Je voulais me dire que c’était moi qui lui avait jeté la pierre, que j’étais celle qui avait mis fin au règne de terreur du Serpentard, que j’avais pu rendre le monde meilleur et plus sécuritaire pour tout le monde. Fini les attaques surprises. Je voulais reprendre le contrôle qu’il m’avait pris. J’allais lui montrer que ce n’était pas à lui de décider ce que je faisais de ma vie, de mon corps. Par contre, d’un autre côté, j’avais peur des répercussions qu’allaient entraîner ma vengeance. Et s’il me reconnaissait ? Et s’il pouvait encore une fois prendre le dessus sur moi ? J’étais dans mon élément, je maitrisais le lac, je maitrisais les eaux en général et j’étais faite pour y déambuler, pour y vivre. Lui, ce n’était pas le cas. Il n’avait pas de nageoires, il n’avait qu’une queue qui était probablement microscopique et elle ne lui servirait pas du tout à l’eau avec moi.

J’étais fébrile et j’espérais que tout se passe bien. Mais comment tout pourrait vraiment bien se passer ? Je comptais entraîner un psychopathe dans l’eau, sous ma forme de sirène et lui foutre la trouille de sa vie. Tout ça, bien sûr, sans qu’il ne se rende compte de qui je suis. Facile….non. Ma queue sous moi, j’étais installée à attendre dans les roseaux à regarder partout autour de moi. Le ciel était noir et la lune était cachée par les nuages, j’allais avoir une chance de rester incognito. J’entendais le clapoti de l’eau sur le rivage et surtout je sentais les vaguelettes sur moi, les freinant dans leur élan. J’avais l’impression d’attendre depuis des lustres et je commençais à me faire à l’idée que le Serpentard n’avait pas mordu à l’hameçon que je lui avais présenté. Ma lettre avait dû être trop évidente. Sans savoir que c’était de moi, il avait dû se rendre compte que c’était de la foutaise. Personne n’écrivait comme ça franchement. Il était moins con que je le pensais.  Était-ce vraiment une mauvaise chose ? Je commençais à me dire que j’allais avoir une recharge d’énergie gratuite quand j’ai entendu des pas. J’ai pointé mon regard vers une silhouette qui s’approchait et j’ai souris, contente de voir que j’allais avoir une proie ce soir-là. Il n’était pas le seul à savoir chasser. «Bon, c’est pas forcément drôle pour le coup. J’attends cinq minutes et je repars !»  Si seulement il savait le pauvre gars. Un sourire carnassier au coin des lèvres, j’ai plongé.

Le plus discrètement possible, je me suis approchée de la rive du lac, à portée de voix du sorcier. L’essentiel de mon plan reposait là-dessus en fait. Il devait m’entendre pour que je puisse le contrôler, lui faire faire tout ce que je voulais. Il aimait prendre le contrôle des autres, il allait perdre le contrôle de son propre corps et il n’allait pas s’en remettre. Rendu assez près, j’ai sorti ma tête de l’eau, prête à mettre mon plan malsain à exécution. Doucement, je me suis mise à chanter. Ce n’était pas quelque chose que je faisais régulièrement, n’étant pas habituée à avoir cette faculté. Avant, je chantais plutôt comme un pied, maintenant, depuis ma morsure, ça avait changé. C’était doux, réconfortant pour n’importe qui qui l’entendait, les forçant à baisser leur garde. C’était mon but, qu’il baisse sa garde et m’obéisse au doigt et à l’oeil. Le garçon semblait raide, cherchant d’où le son venait. Il m’entendait, enfin. J’ai continué de chanter, ne disant rien de particulier, ne laissant que des sons sortir de mes lèvres, le charmant comme je le pouvais. Le voyant se détendre, j’ai su qu’il était enfin sous mon emprise. Ne craignant plus rien, je me suis rapprochée de lui, me révélant à lui, trempée, nue et dangereuse.

«Alors mon grand, tu vas venir doucement faire trempette avec moi. Je sais que tu en as envie.»

J’étais charmeuse à souhait. Rares étaient ceux qui m’avait vu les draguer comme ça. Ça me dégoutait d’être comme ça pour lui, mais ça en valait la peine. Il allait m’obéir et je le savais. La vengeance était réellement un plat qui se mange froid. Je le mangeais et je l’appréciais plus que jamais. Je me sentais puissante, en contrôle et je me sentais bien, enfin. J’ai continué à nager sur place en chantonnant, attendant que le Serpentard vienne me rejoindre à l’eau.

I'm bound for the broken promise land to meet my demons and get back my upper hand. Long man can't catch a soul like mine. Miracles are just too damn hard to find.
Pando



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


Ain't Gonna Drown - Eljas Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Sam 23 Fév - 9:09


Ain't Gonna Drown
ft. Thalia Carrow.


Tu n’aimes pas attendre. Encore moins qu’avant même. Tu ne vois pas l’intérêt d’attendre quelqu’un que tu ne connais même pas parce que après tout, ce n’est pas toi qui perdrait au change pour le coup. Tu te fous royalement de voir de qui il s’agit. Tu te demandes si tu aurais mieux fait de ne pas venir tout simplement. Non pas que tu sois du genre à te dire que tu vas t’attirer des ennuis mais pour le coup, tu serais sans doute mieux sous ta couette ou dans les rues de Londres. Peut-être au Chaudron Baveur ? Tu commences à rêver d’un verre. Le lac n’est pas un endroit qui te dérange mais tu restes tout de même assez loin du lac pour ne pas risquer d’y tomber. Non pas que tu sois frileux, tu viens d’un pays froid après tout. Mais quitte à choisir, tu aimes autant ne pas finir trempé. Tu n’as pas pris la peine de prendre des affaires de rechange alors il vaut mieux éviter les accidents non ? Tu observes les alentour mais ne vois strictement rien. C’est pas possible, où peut bien se trouver la demoiselle qui t’a convié ce soir ? Tu ne veux rien d’elle, tu comptes juste lui demander de te foutre la paix pour le coup. Parce que tu te refuses à approcher la moindre jeune femme étudiant à l’université. Tu jettes un coup d’œil à ta montre. Bon, cela devait donc être une simple blague. Plaisanterie de mauvais gout que tu n’apprécies pas le moins du monde. Tu aurais tout de même aimé savoir de qui il s’agit, pour ne pas risquer de recevoir encore un hibou du même genre que le premier. Tu lâches alors un soupir. Bon, il ne sert à rien de rester plus que de raison. Avec un nouveau regard à ta montre, tu constates que les cinq minutes sont passées. Tu ne souhaites donc pas attendre plus longtemps et commences à reprendre la direction du château pour retourner dans ton lit confortable.

C’est alors que tu l’entends. Une douce mélopée dont tu cherches l’origine. C’est quelque chose que tu n’as jamais entendu, pourtant, c’est comme si tu avais toujours entendu ce son. Tes muscles commencent à se détendre, tu te laisses porter par ce son. Tu cherches, te tournes vers le lac. C’est là que tu la vois, une tête qui dépasse de l’eau.  Tu te sens comme dans une bulle ou entouré de coton. Plus rien autour n’a d’importance, rien d’autre que cette mélodie. Et tu ne résistes pas à son invitation. Oui, tu as envie de la rejoindre. Et te voilà donc dans l’eau avec la demoiselle. Tu ne la reconnais même pas et à vrai dire tu te fous de qui elle est. Tu te fous aussi d’avoir tes affaire trempées. Tu te retrouves alors rapidement à côté d’elle. Rien ne pourrait te retenir sur la rive, rien ne pourrait te forcer à y retourner. Sauf elle, si elle te l’ordonnait.

made by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1531
Gallions : 2586
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Sam 2 Mar - 4:52
Ain't gonna
DROWN
Je n’avais que très peu utilisé mes pouvoirs d’hypnotiseuse aquatique depuis que j’avais fait ma transformation. Je n’avais jamais eu besoin d'entraîner quelqu’un à l’eau et je n’avais jamais voulu changer qui que ce soit. Je ne savais même pas si je pouvais le faire. Disons que mon cas était plutôt rare alors les informations sur mes capacités étaient assez réduites. N’étant pas une pure être de l’eau, je n’avais pas nécessairement toutes leurs capacités. En ayant parlé avec Erebos, il m’avait expliqué les caractéristiques des créatures comme moi. Les sirènes comme moi, bien qu’encore rares, étaient un peu plus communes en Grèce alors il avait certaines connaissances. Suite à mes conversations avec lui tout de suite après ma morsure et surtout après le sauvetage par mon enseignant, j’avais fais quelques expérimentations et je m’étais rendu compte que je pouvais envoûter les gens avec ma voix, quand j’étais sous ma forme aquatique. J’avais essayé seulement pour voir, mais je n’avais pas voulu réellement l’utiliser pour atteindre un but quelconque. De toute façon, j’étais toujours seule lors de mes transformations et je restais toujours immergée, alors aucune rencontre humaine lors ces moments-là. Je ne tenais pas à prendre de risque. Tout ça, c’était avant. Les circonstances avaient changé par la faute du sorcier qui était maintenant au bord du lac, les yeux dans le vide, sous mon emprise.

Charmeuse comme jamais, je m’écoeurais. Ce que je faisais ne me ressemblait pas du tout, mais c’était nécessaire. Les conseils d’Eliael et d’Adèle allaient tous dans ce sens. Je devais me venger, je devais exorciser mes démons pour pouvoir passer à autre chose. Depuis que le Serpentard avait posé ses mains sur moi, depuis qu’il m’avait privé du choix et surtout depuis qu’il m’avait brisée, je ne vivais plus de la même façon. J’étais toujours aux aguets, beaucoup plus nerveuse qu’à l’habitude. Je ne voulais pas passer le reste de ma vie sur mes gardes, je voulais reprendre le contrôle. C’est pourquoi que je me retrouvais incognito dans le lac à chanter pour Eljas. Je chantais pour lui, pour l’emmener à l’eau et surtout pour lui faire la peur de sa vie. Alors que je demandais au vert et argent de venir à l’eau. je l’ai vu se tourner, chercher des yeux et finalement se figer sur moi quelques secondes avant de commencer à s’avancer vers moi. Bien que l’eau ait été près du point de congélation, il s’est mouillé facilement, avançant d’un beau pas vers moi. Voir la vipère aussi vulnérable me faisait jubiler. En même temps, j’étais terrifiée et je ne savais pas trop ce que je faisais. J’ai attendu que le garçon arrive à ma hauteur pour décider de la suite des choses.

J’ai doucement pris la main du garçon, histoire de ne pas le sortir de sa transe. J’allais le libérer éventuellement de mon emprise, mais pas tout de suite. J’allais l'entraîner beaucoup plus loin avant de lui donner cette chance. Entraînant Eljas à ma suite, j’ai continué à chantonner doucement et je me suis dis que j’allais pouvoir profiter de la situation pour trouver des réponses à mes questions. Il faisait tout ce que je lui disais après tout non ?

«Dis moi mon chou, pourquoi tu t’en ai pris à Thalia dernièrement ? Elle t’a jamais rien fait non ?»

Je voulais vraiment savoir. Certes, j’avais compris qu’il voulait se venger d’Ezechiel, mais je n’avais pas su pourquoi encore et vu les circonstances, j’avais vraiment besoin de le savoir. Il y avait beaucoup trop d’espaces vides dans toute cette histoire. Je voulais comprendre, j’en avais besoin pour pouvoir mettre toute cette histoire de hockey et enfin passer à autre chose. À tout le moins, j’espérais fortement y arriver. Je savais très bien ce qu’Adèle m’avait dit, ça ne réglerait pas tout miraculeusement. J’allais avoir du travail à faire. Au moins, je faisais un pas dans la bonne direction.

I'm bound for the broken promise land to meet my demons and get back my upper hand. Long man can't catch a soul like mine. Miracles are just too damn hard to find.
Pando



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


Ain't Gonna Drown - Eljas Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Mer 20 Mar - 11:51


Ain't Gonna Drown
ft. Thalia Carrow.


Tu n’as pas vraiment conscience de tout ce qui se passe autour de toi. Pour la première fois de ta vie, tu n’es plus maitre de tes mouvements. C’est quelque chose d’inattendu et pourtant, tu te sens apaisé d’une certaine manière. Tu as cette impression que plus rien de mal n’arrive, que toutes les tensions que tu emmagasines depuis plusieurs semaines se dissipent toutes. La colère s’envole, du moins pour un temps. Tu en oublies tes envies de vengeance, tu n’as plus cette envie irrépressible de coller la tête d’Ezechiel dans un mur. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui t’en manque en général ! D’habitude, tu as même tendance à l’éviter pour ne pas lui coller directement ton poing en pleine face. Tu tentes de garder tes habitudes sournoises mais tout de même, ton impulsivité te pousserait à juste le fracasser. Ou peut-être le faire tomber de son balai, ce ne serait pas une si mauvaise idée pendant un match de Quidditch. Quoique, cela permettrait à l’équipe adverse de gagner donc non en fait. Ta souffrance aussi semble s’être atténué. Tu ressens moins le manque de l’autre, comme si tu avais réussi à passer au-dessus. Evidemment, ce n’est qu’une passade, cela reviendra lorsque tu seras sorti de ta transe. Mais tu te délectes de ce bien-être, bien-être qui ne t’a pas habité depuis beaucoup trop longtemps. Alors, tu te laisses entrainer. Tu pourrais presque disparaitre dans les eaux noires du lacs, tant que tu continues de te sentir aussi bien. Tu ne prêtes même pas attention à l’eau glaciale, tu te laisses juste entrainer dans le remous sombre.

Tu entends la question comme si ta tête était dans du coton. La réponse, tu la prononces comme si tu étais un automate. « Thalia n’a rien fait, elle était un moyen d’atteindre Ezechiel. » La souffrance. Tu la pensais éloignée mais voilà qu’elle revient à la charge. La transe semble avoir un effet tout particulier sur toi. Sans que tu ne t’en rendes vraiment compte, les larmes te montent aux yeux. C’est pire que l’alcool, tout aussi enivrant avec des effets décuplés. Alors, tu commences à raconter. « Il a détruit ce que je pensais avoir réussi à construire avec Adèle. Il a piétiné tout ça sans ménagement. » La colère. La voilà qui revient, cette envie de faire mordre la poussière au Avery. Cette envie qui te tord le ventre dès que tu le croise. « J’vois pas pourquoi il devrait pas subir la même chose… J’vois pas pourquoi il a fait ça même ! » Le ton de ta voix monte d’un cran. Mais étrangement, tu ne sors pas de ta torpeur. Comme si tes émotions ne faisaient que l’alimenter d’une certaine manière. « J’crois qu’il aime Thalia… Et j’pense qu’un jour, faudra juste qu’on se foute sur la tronche pour espérer être quitte. » Tes moindres pensées se retrouvent ainsi exposées. Et puis le calme revient finalement, aussi soudainement qu’il avait laissé place à la souffrance puis à la rage. « Mais là c’est… Apaisant… »

made by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1531
Gallions : 2586
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Dim 24 Mar - 19:06
Ain't gonna
DROWN
Entraînant le Serpentard à ma suite dans l’eau, j’essayais de voir ce que j’avais faire de lui en plein milieu du lac. Je ne pouvais pas le noyer, je ne pouvais pas m’abaisser à tuer un sorcier. Je savais bien que la vengeance coulait en moi comme le sang dans les veines, mais je savais très bien que je ne pouvais pas passer cette limite. Par contre, l’effrayer jusqu’à un point de non retour, ça, je n’avais aucun problème avec ça. Je voulais que la vipère souffre, je voulais qu’il se sente minuscule dans sa peau. Je voulais qu’en sortant de ce lac, seul, Eljas soit terrorisé et regarde toujours par dessus son épaule. Je savais que probablement que l’influence de cette nuit ne sera pas aussi importante que je le voulais, malheureusement. Au moins, ce qui me consolait, c’est que je pouvais passer ma colère et ma vengeance sur lui sans qu’il ne s’en rende compte. Ma vengeance serait faite en toute discrétion. En principe, il ne devrait pas se souvenir que je l’ai entraîné dans le lac, ma lettre pour l’attirer était encore anonyme et il était en transe alors qu’il me suivait dans l’eau, guidé par ma main. Il n’y avait aucune raison que ça tourne au vinaigre.

Nageant tranquillement dans les eaux noirs du lac, je voyais la lune se refléter sur elles, nous éclairant  par l’absence de nuage. Alors que je venais tout juste de poser une question au sorcier, profitant de sa transe pour comprendre tout ce qui se passait, j’ai écouté les réponses qu’il me donnait. «Thalia n’a rien fait, elle était un moyen d’atteindre Ezechiel.» Le grand blond me confirmait ce que j’avais cru comprendre. J’avais énormément entendu parler d’Eljas et sa réputation n’était pas des plus nobles. Jusqu’à présent, j’avais tout pu l’éviter, faire ma petite vie sans entrer en contact avec lui. Qu’il vienne s’attaquer à moi du jour au lendemain, sans raison apparente, ça m’avait mis la puce à l’oreille. Je n’étais qu’un dommage collatéral, un moyen pour atteindre quelqu’un d’autre et cette tierce personne n’était nul autre qu’Ezechiel. Ce qui me manquait comme information, c’était ce que ce celui qui commençait à faire battre mon coeur avait fait pour que nous en arrivions à de telles extrémités. «Il a détruit ce que je pensais avoir réussi à construire avec Adèle. Il a piétiné tout ça sans ménagement.» Je pouvais comprendre la frustration du garçon, par contre il restait une sous merde quand même. J’avais déjà vécu de grandes frustrations, plus grandes que la perte d’un amour qui commençait à se construire.

J’avais perdu ma famille, mon héritage et ma fierté en partant de la maison familiale. Je n’avais pas abusé des gens, je n’avais pas attaqué qui que ce soit. J’avais pris sur moi, j’avais fait preuve de maturité et était passée à autre chose. J’avais reconstruit ma vie sur le vide laissé par tout ça. Ce que je constatais, c’est qu’Eljas n’était qu’un enfant immature qui ne méritait rien d’autre que du dédains. Je ne le craignais plus, il me faisait pitié. Sa bassesse était à pleurer et ce n’était plus de la crainte que j’avais face à lui, c’était du dégoût. J’aurais voulu le piétiner pour que son visage ne reste que dans la merde qu’il semait partout. Passif comme il l’était, sous mon contrôle, je me sentais enfin reprendre ce qui me revenait de droit. «J’vois pas pourquoi il devrait pas subir la même chose… J’vois pas pourquoi il a fait ça même !» Je ne savais pas exactement ce qu’Ezechiel avait fait exactement à Eljas et Adèle, mais clairement Adèle ne m’en avait pas parlé, ça ne devait donc pas être aussi terrible que ce que le garçon m’avait fait.

Connaissant un peu la finesse du Serpentard, il n’avait pas dû y aller dans la dentelle. Ce que la blonde m’avait dit, par contre, c’était qu’Eljas n’avait été avec elle que pour gagner un pari. Clairement, ce n’était pas la faute d’Ezechiel s’il l’avait fait. Le pari venait peut-être de lui, ce n’était pas de l’intelligence. Ça n’excusait pas la manipulation dont Eljas avait fait preuve. Il était un être abject qui ne méritait pas le respect. «J’crois qu’il aime Thalia… Et j’pense qu’un jour, faudra juste qu’on se foute sur la tronche pour espérer être quitte.»  En état de transe, Eljas ne pouvait pas mentir, il me disait tout ce qu’il pensait. Ce qu’il venait de m’expliquer me faisait plaisir et en même temps m’inquiétait. Il pensait que le grand brun m’aimait et j’espérais moi-même que ce soit le cas. J’arrêterais de culpabiliser pour mes sentiments et pourrais arrêter de me voiler la face et assumer tout ce que je sentais. Je voulais vivre mes sentiments, peu importait si en bout de ligne il en ressortait de la souffrance ou bien du bonheur. Je voulais seulement vivre, je voulais arrêter de m’empêcher de faire ce que je voulais à cause de la raison. J’allais la mettre de côté, pour un moment seulement. C’était bien son absence qui faisait que je me retrouvais dans ce lac. «Mais là c’est… Apaisant… »C’était ce que je voulais. Le calme avant la tempête. La voix mielleuse, j’ai continué mon interrogatoire.

«Et maintenant mon beau, dis moi, tu comptes t’en reprendre à elle ? »

Charmeuse comme jamais, j’ai continué à entrainer le Serpentard plus loin dans le lac. Je voulais lui montrer les bas fond, les mêmes profondeurs qui habitaient son être. Des profondeur noires, humides et vides tout comme la pauvre coquille qu’il était. Nous commencions à nous retrouver près des profondeur. Nous étions encore en surface, bien sûr, mais en dessous de nous, le fond était bien bas, tout comme lui. Il aimait jouer avec les gens, j’allais lui montrer ce que ça faisait de la façon la plus mesquine que je pouvais. J’allais lui montrer qu’il n’était pas le seul à avoir des états d’âme assez souples. Pour lui, je n’en avais plus du tout.

«Est-ce que tu es bon nageur, dis mois Eljas ?»

I'm bound for the broken promise land to meet my demons and get back my upper hand. Long man can't catch a soul like mine. Miracles are just too damn hard to find.
Pando



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


Ain't Gonna Drown - Eljas Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Jeu 25 Avr - 12:13


Ain't Gonna Drown
ft. Thalia Carrow.


Peut-être que les choses devraient se finir comme cela ? Tu ne mérites aucune compassion dans le fond, et tu le sais. Ton comportement est juste des plus exécrables et pourtant, tu tentes encore de l’expliquer. Tu te cherches des excuses pour expliquer ce comportement qui mérite jute qu’on te fasse bouffer un mur. Une vengeance ne suffit pas pour expier tes fautes. Tu es sans doute allé trop loin, comme toujours. Parce que tu n’as pas de demi-mesure, avec toi c’est noir ou blanc. Tu ne connais aucune nuance de gris dans ton monde qui était pourtant, jusque-là, réglé comme du papier à musique. Qu’est ce qui avait semé le trouble ? Un pari débile, une française qui a réussi à faire fondre cette glace qui entourait ton cœur jusque-là. Et à cause de ce merdier dans lequel tu t’es foutu jusqu’au cou, tu te retrouves dans les eaux glacées du lac de Poudlard sans même t’en rendre compte. C’est un endroit dans lequel tu ne serais jamais venu de toi-même de base. Parce que tu n’as rien à y faire, parce que c’est dans la partie collège alors que cette période est clairement révolue pour toi. Mais tu es pourtant bien là, incapable de te rendre compte de ce qui se passe vraiment autour de toi. Tu ne te rends même pas compte que tu dis tout ce que tu penses clairement. Tu te rends compte que tu le dis évidemment puisque tu entends le son de ta voix. Mais tu n’as pas pleinement conscience de tes actes.

Au milieu du lac, tu as cette impression de patauger, autant dans tes pensées que dans les eaux sombres. Tu es comme une marionnette malléable par le chant de la jeune femme. Tu en perds ton côté joueur. Tu n’as personne à qui te mesurer donc pas de réaction du genre C’est moi le plus fort pour impressionner la sirène. Il n’en faut pas plus pour que tu sentes le défi affluer en toi lorsqu’elle te demande si tu sais nager. Evidemment que tu sais nager ! Tu n’as même pas peur des profondeurs. Après tout, c’est une eau glacée et profonde qui t’a offert ta première expérience de mort imminente. Tu aurais pu en garder des angoisses mais ce n’est pas le cas. Au contraire, tu as continué à en jouer, bien que tu ne sois tout de même jamais retourné faire du patin sur un lac gelé. Si ta sœur te voyait, elle serait probablement en train de hurler et de t’engueuler comme du poisson pourri, exigeant que tu sortes de là. Tout ça pour ne pas prendre le moindre risque. Mais pour le moment, tu t’en fous royalement. Tu vois Thalia sans la voir, tu as envie de la suivre, peu importe ce qu’elle peut te proposer. Tu ne te doutes même pas de ce qui t’attend, totalement prisonnier de cette transe dans laquelle elle t’a plongé. Tu n’entends plus que sa voix sans prendre conscience que le but de tout cela est clairement a noyade, comme aurait pu te le signaler une personne extérieure.

made by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1531
Gallions : 2586
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Sam 4 Mai - 14:41
Ain't gonna
DROWN
L'air détendu du Serpentard me motivait encore plus. Il semblait trop bien dans sa peau, trop détendu, paisible. Je savais que c'était ma faute, c'était le charme de la sirène qui faisait son effet. Par contre, malgré que maintenant il semble se sentir bien, alors que je le voyais au loin dans les couloirs, il ne semblait pas troublé, il ne semblait pas ressentir le malaise. Ce malaise, c'est moi qui l'avait et en tant que victime, ça n'avait aucun sens. C'est lui qui aurait dû courir les murs, c'est lui qui aurait dû vouloir se faire tout petit, invisible. J'aurais dû être celle qui avait le gros bout du bâton et c'était l'inverse qui s'était produit. Ce soir-là, dans le lac, je voulais inverser les pôles, je voulais que le rapport de force change. Je voulais lui montrer qu’il ne méritait rien de plus que ce qu’il était, un beau gros tas de merde. Les gens comme lui ne méritaient pas de se sentir bien, il devait sentir le poids du mal qu’ils avaient semé derrière eux. Notre visite au lac n’avait que ce but, j’allais lui déversé le poids de ma colère sur la tête et peut-être même que ça s’infiltrerait dans ses poumons. C’est pourquoi j’avais demandé au sorcier s’il savait nager. Malheureusement pour moi, son état de détente était tel qu’il ne m’écoutait plus, sa transe était trop profonde.

Nous avons pu nous rendre tranquillement au milieu du lac, en silence, la lune ne se reflétant que peu sur l’étendue dos vu le couvert nuageux de la nuit qui nous entourait. Jusqu’au dernier moment j’ai réfléchi à ce que je faisais. J’ai douté, depuis qu’Adèle m’avait parlé de vengeance je doutais. Est-ce que ça en valait vraiment la peine ? Est-ce que c’était vraiment ça que je devais faire ? Et après ? Qu’est-ce qui se passerait après ? Je n’en savais absolument rien. Je ne pouvais pas savoir et c’est ce qui me faisait le plus peur. J’avais été aussi prudente que je le pouvais. Je ne m’étais pas fait voir de ma victime avant qu’il soit en transe, personne n’avait à se promener dans les environs du lac cette nuit-là. J’étais la seule à avoir du contrôle sur ce qui se passait. J’avais le plein pouvoir sur la vipère. Face au blond, flottant au centre du lac, j’ai pris ma décision. Je n’allais pas le tuer, je ne le pouvais pas. C’était dans la famille cette recherche de sang, je le savais bien et ce n’était pas l’envie qui manquait. Par contre, moi qui voulait absolument m’éloigner de ma famille parce que je ne m’identifiais pas à eux, je ne pouvais pas tomber dans les anciens patrons déjà suivis par d’autres avant moi. Je devais faire mieux, pour moi. Par contre, rien ne m’empêchait de lui foutre la peur de sa vie à cette merde. C’est pourquoi, souriant de toutes mes dents, j’ai caressé les cheveux du garçon en lui glissant quelques mots.

«J’espère pour toi que tu sais nager...connard.»

Sur ces belles paroles, j’ai doucement enfoncé la tête du garçon de quelques centimètres dans l’eau. Rien de bien méchant, c’était juste assez profond pour qu’il panique un peu, se débatte et puisse remonter à la surface. Je l’ai laissé là, flottant près de l’air dont il avait tant besoin. Je suis partie au loin me cacher et surtout observer la suite des choses. Depuis le début, je n’avais cessé de chanter pour le garde sous mon emprise, c’était tout ce dont j’avais eu besoin pour le manipuler avec autant de facilité que de la pâte à modeler. Quand j’ai atteint mon refuge aquatique, voyant très bien le garçon, j’ai arrêté de chanter. Mon plaisir allait pouvoir commencer à ce moment-là. J’allais le voir se débattre, le voir chercher ses repères et surtout j’allais enfin, peut-être, le voir souffrir dans les couloirs. J’allais peut-être pouvoir voir ses yeux inquiets chercher je ne sais quoi, j’allais peut-être voir des cernes apparaître sous ses yeux. Son teint allait peut-être pâlir, il allait peut-être se rendre malade, qui sait ce que la peur pouvait lui faire. Lui qui jouait les fier, il allait enfin pouvoir enfin être où il méritait d’être, dans les bas fonds avec les insectes qui y vivaient.

I'm bound for the broken promise land to meet my demons and get back my upper hand. Long man can't catch a soul like mine. Miracles are just too damn hard to find.
Pando



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


Ain't Gonna Drown - Eljas Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Ain't Gonna Drown - Eljas
Sauter vers:
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Blood :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les RPs-