RSS
RSS



 

Les moldus du forum se sentent cruellement seuls au milieu de tout ces sorciers, alors pensez à les privilégier pour vos personnages

Le Deal du moment : -53%
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – ...
Voir le deal
15.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
This has gotta be the good life ☾☾ Crawford Brothers :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les RPs
Invité
Anonymous

Invité
Ven 8 Fév - 12:52
This has gotta be the good life
Owen & Matthew

« When you're happy like a fool Let it take you over When everything is out  You gotta take it in »


31 Janvier 2019

Tu vis sur un petit nuage. La veille au soir, tu as finalement avoué à l’étudiant que tu l’aimais. Avec la grande aide de ton fils, tu dois l’avouer. Sans cette stupide question, si innocente, tu ne lui aurais sûrement pas dit tout de suite. Tu aurais attendu, fait les choses bien. Mais voilà, ton fils vous a mis au pied du mur. Tous les deux faces à vos sentiments respectifs. Et ce fut l’une des plus belles soirées de ta vie. Entre rires, tendresses, révélations. Cette soirée fut riche et tu flottais sur ton petit nuage. Heureux comme un con, amoureux comme un ado de seize ans qui découvre les joies de l’amour fleurissant.

Tu en avais presque oublié le retour de ton petit frère. Heureusement que ton fils est là pour te le rappeler au réveil. Il est surexcité de voir son oncle. Qu’il est venu sur ton lit pour sauter dessus en criant « Tonton Owen revient aujourd’hui » à qui voulait l’entendre. Cette histoire a fini en bataille de chatouille, ponctuée de rire et de cris.

Tu finis de mettre la table dans la cuisine quand un bruit à la porte attire ton attention, mais comme la veille, ton fils déboule devant la porte en hurlant des « Tonton » que tu es sûr que ton frère doit entendre à travers le bois épais de la porte. À peine eue-t-il ouvert la porte que ton fils fonce tout droit dans les jambes de son oncle en criant de plus belle. T’arrachant un rire tendre en ouvrant un peu plus la porte de ton habitation.

« Salut frangin. Je crois qu’il est heureux de te voir le petit monstre. » Dis-tu avant de saluer ton frère en lui donnant une tape fraternel dans le dos.

Tu refermes alors la porte derrière lui en voyant Mathias graviter autour de son oncle tel un petit satellite autour de sa planète.

« Tonton ! Tonton ! Tu m’as trop manqué ! J’ai plein de trucs à te dire ! » Dit-il en attirant ton frère dans le salon, ce qui te fait à nouveau rire. « J’ai que des bonnes notes à l’école regarde. » Il lui tend alors son bulletin de note de son école moldu, tout fier. « Ah et tu sais quoi ? Papa a un amoureux ! Il est trop gentil ! Il m’a défendu quand papa a voulu me faire manger des légumes ! » Dit-il innocemment alors que tu t’étouffes en avalant de travers ta salive.

« Mathias !!!! » Dis-tu désespéré par ton propre fils. Tu n’en reviens pas, il a recommencé. Et te met de nouveau face au mur en faisant ton coming out face à ton frère. Bordel. Tu tousses doucement et cherches un nouveau sujet pour éviter celui-ci. Ce n’est vraiment pas le moment. « Je t’ai fait ton plat préféré ce midi, j’espère que ça te plaira. J’ai suivi la recette de maman à la lettre, ça devrait le faire » Puis tu pars vers la cuisine en cachant ton trouble tant bien que mal. Ce gosse va vraiment finir par te tuer…

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Ven 1 Mar - 23:34
This has gotta be the good life
ft. Matthew


Se changer les idées. Owen en avait grandement besoin après tout ce qu'il encaissait ces temps-ci. Une trahison. Un coeur déchiré. Comment avait-il pu lui faire ça ? Comment Baelfire avait-il pu lui voler Rebekah ? Il était furieux envers celui qu'il croyait être l'un de ses meilleurs amis qu'il considérait presque comme un frère. L'Américain et l'italienne avaient certes convenu à une relation plutôt libre entre eux, et elle...Lui...Non. Juste non. C'était perdu et déboussolé qu'un Owen déprimé avait débarqué chez son frère ainé quelques jours plus tôt. Matthew au moins ne le laissera jamais tombé. Il l'avait promis.

Son frangin l'avait gentiment accueilli, et de voir que son neveu Mathias était aussi enthousiaste de revoir son oncle avait réussi à le faire sourire. La première chose qu'il fit fût de les prendre tous les deux dans ses bras, en leur faisant savoir à quel point il avait de la chance de les avoir dans sa vie; puis une fois quelques jours passés en leur compagnie,  il s'était absenté pour rendre visite à un ami à l'autre bout du pays avant de revenir à Londres. « Salut frangin. Je crois qu’il est heureux de te voir le petit monstre. » Matthew lui fit une tape bien virile et fraternelle sur l'épaule. Pas douloureuse, il sentait juste une légère pression qui s'envola aussitôt avant qu'Owen n'entre dans la maison. « Et ça fait toujours plaisir à voir. » Ses yeux bleus se posèrent sur le petit garçon qu'il voyait changé à chacune de ses visites. Les enfants grandissent beaucoup trop vite. Il ne pouvait pas faire autrement que tendrement lui sourire, et se dire d'un côté que leurs parents auraient certainement adoré ce garçon.

C'est marrant.

Lorsqu'il regardait Mathias, il avait l'impression de voir ce qu'il était à son âge. Un garçon naïf, innocent et pleins de rêves. « Tonton ! Tonton ! Tu m’as trop manqué ! J’ai plein de trucs à te dire ! J’ai que des bonnes notes à l’école regarde. » Owen prit le bulletin que le petit lui tendait. En un simple coup d'oeil, des bonnes notes lui sautaient aux yeux. A part un raté, le reste était plus qu'honnorable. Fier de son petit bonhomme, il ne pouvait que le féliciter.  « Oooh mais dis-donc ! C'est que c'est une tête notre champion ! Bravo, je suis fier de toi ! » S'exclama-t-il en lui frottant vivement la tête. Mathias était parti pour marcher sur les pas de son père visiblement. Enfin, s'il finit par devenir Auror du moins. « Ah et tu sais quoi ? Papa a un amoureux ! Il est trop gentil ! Il m’a défendu quand papa a voulu me faire manger des légumes ! » Alors là, c'était la meilleure de la journée. Immédiatement, le blond rigola et releva la tête avec un rictus amusé sur les lèvres. « Ah oui un amoureux...? Voyez-vous ça. » Il n'avait pas tiqué sur le fait que la personne en question soit un homme. Peu importe son sexe, il n'était pas du genre à juger ou à critiquer. Il lui avait sorti exactement la même chose lorsque Matthew avait fait son coming out. Owen l'avait alors surpris en affirmant ne pas être cent pour cent hétérosexuel non plus, que seuls l'attirance et les sentiments comptaient à ses yeux. Entendre que son frangin avait quelqu'un le confortait, sans compter Mathias qui avait l'air de bien apprécier ce nouveau venu. Il espérait à présent que cette relation marche pour que son frère n'ait pas à revivre une autre rupture difficile.

En tout cas, le sujet avait l'air de bien embarasser Matthew. Et ça, ça n'avait pas de prix. « Je t’ai fait ton plat préféré ce midi, j’espère que ça te plaira. J’ai suivi la recette de maman à la lettre, ça devrait le faire » Owen lui lança un regard l'air de dire "vas-y, change de sujet." Mais il ne fit rien d'autre que de se contenter de sourire bêtement et de poser son sac. Il le suivit ensuite dans la cuisine avec cette agréable odeur caressant ses narines ayant de quoi lui ouvrir un appétit gargantuesque. « T'en fais pas, tu y as mis du tien ça ne peut être que bon. » Curieux, le blond alla quand même jeter un oeil dans la cocotte-minute avant de s'adosser contre le comptoir, jambes et bras croisés prêt à faire passer un interrogatoire à son Auror de frangin. Belle ironie quand on y pense. « Alors, dis-moi tout...Ce qui cet amoureux dont il parle ? C'est nouveau ça. C'est un gars que tu as rencontré dans un bar ? Ou alors c'est un collègue de bureau ? » Il était au courant des habitudes de Matthew. Oh, on le voyait comme un homme posé mais en réalité, rares sont ceux qui connaissaient son double visage de Dom Juan. A croire qu'ils avaient le goût du charme dans le sang ces deux-là !

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Sam 16 Mar - 15:18
This has gotta be the good life
Owen & Matthew

« When you're happy like a fool Let it take you over When everything is out  You gotta take it in »

31 Janvier 2019
Revoir ton frère te fait un bien fou. Car même si vous avez tendance à vous taquiner, tu ne peux t’empêcher de l’adorer. Et puis depuis les évènements tragiques de votre passé, tu as tendance à agir comme un père avec lui, même si au fond de toi, tu es loin de ressembler à votre paternel. Avec l’arrivé de Mathias, cette fibre s'est accentuée et c’est étendu à ton frère que tuas tendence à un peu trop jouer les pères parfois. Mais c’est plus fort que toi, tu refuses de le perdre.

C’est un oncle génial, du moins c’est ce qu’il croit. Tu cherches encore le moyen de lui demander d’être le parrain de Mathias. Tu sais qu’il pendra la tâche à cœur et que s'il t’arrive malheur, il aura toujours cette figure paternel dans sa vie, celle qui a un lien de sang avec son père. Et puis, il serait génial avec ton fils, comme il l’est actuellement, alors que ce dernier le bombarde dès son arrivée dans ta demeure.

« Ah oui un amoureux...? Voyez-vous ça. »

Le rictus de ton frère te fait tiquer et tu changes vite de sujet en fuyant la pièce au plus vite. Mathias a tendance à te mettre dans des situations plus que délicate, et il vient d’en recréer une sans le vouloir. Car tu ne souhaitais pas en parler tout de suite, surtout que ton couple n’a que quelques heures à peine… Mais bon, tu connais ton frère, et il ne va pas laisser passer l’occasion de te cuisiner. Piéger l’auror que tu es, c’est un jour qu’il aime beaucoup trop.

« T'en fais pas, tu y as mis du tien ça ne peut être que bon. »

« Dit que je cuisine mal en plus. » Dis-tu en te mettant face à ton frère en souriant. Adossé contre le mur de l’autre côté de la table, les bras contre ta poitrine.

« Alors, dis-moi tout...Ce qui cet amoureux dont il parle ? C'est nouveau ça. C'est un gars que tu as rencontré dans un bar ? Ou alors c'est un collègue de bureau ? »

Nous y voilà, tu lèves les yeux au ciel en soupirant doucement. Tu vas tuer ton fils un jour. Quoi que, c’est un peu grâce à lui qu’Allen et toi êtes en couple… Tu vas simplement lui faire comprendre qu’il faut se taire à certains moments…

« C’est un jeune homme que j’ai rencontré il y a quatre mois aux trois balais. Rien de bien exceptionnel. »

Tu hausses les épaules avec un demi-sourire. Oui, rien d’exceptionnel si on oubli le facteur « Étudiant » et les treize années de différences qui vous séparent. Mais hors de question d’en parler pour l’instant. Car tu connais ton frère, et ça risque de finir en cri. A la place, tu contournes la table pour aller surveiller le plat sur le feu. En voyant que tout va bien, tu sers deux verres de vin avant d’en prendre un et de tendre l’autre à ton frère. Tu souris bêtement en te souvenant de la veille, à cet endroit même où vous avez échangé votre premier vrai baiser. Tu ressembles de plus en plus à un ado qui craque totalement qu’à un père de famille…

« C’est bon de te revoir frangin. » Dis-tu simplement avant de boire une gorgée. « Comment va Rebekah ? »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité
Jeu 21 Mar - 16:19
This has gotta be the good life
ft. Matthew


Il appréciait les attentions de son frangin. Son frère, sait à quel point cuisiner les recettes de leur mère faisait plaisir à Owen. Elles lui faisaient l'effet d'une madeleine de Proust, où les meilleurs souvenirs de leur enfance émergeaient avant que tout ne parte en éclats. Même s'ils n'avaient plus de parents, il s'estimait chanceux d'avoir encore de la famille. Quant à ses amis, ce qu'il venait de vivre avec Baelfire et Rebekah lui avait fait prendre confiance que l'amitié n'est pas éternelle, et que la trahison pouvait toujours guetter le bout de son nez. Si Matthew lui plantait un jour un couteau dans le dos, il ne serait pas certain d'être capable de lui pardonner. Parce qu'en ce monde, il est la personne avec Viktoria à qui il fait le plus confiance. Son sang, et cette meilleure amie qu'il considérait au-delà, même s'ils demeuraient encore en froid depuis leur dernière dispute. « Dit que je cuisine mal en plus. » Parfois oui, ça arrivait. Il se retenait toutefois d'en faire le commentaire. Qui ne s'était pas déjà loupé en cuisinant ? Pas lui en tout cas. « J'ai rien dit moi, c'est toi qui insinues que tu cuisines mal. » Rétorqua le blond sur un ton amusé avec un sourire et des yeux rieurs. Owen adore taquiner son frangin. Ce n'est pas nouveau. Alors en plus, s'il peut le faire en le charriant sur ses relations amoureuses, il ne peut pas trouver mieux pour le mettre dans l'embarras. Oh son Auror de frangin ne se gênait pas non plus quand l'occasion se présentait avec son petit frère. Mais en général, c'est plutôt lui la victime que son cadet. « C’est un jeune homme que j’ai rencontré il y a quatre mois aux trois balais. Rien de bien exceptionnel. » C'est qu'il est modeste en plus le Matt.  « Rien d'exceptionnel ? Je n'en suis pas si sûr. » Pour l'instant, il n'insista pas davantage. Si Matthew croyait qu'Owen allait lâcher la grappe, il pouvait toujours courir. Sa curiosité était bien trop éveillée pour ne pas en demander plus sur cette fameuse relation. Mentalement, il essayait de se le dépeindre mentalement. Il voyait un jeune homme d'environ son âge. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il était en réalité complètement à côté de la plaque;

Un bref silence s'installa entre les deux Crawford tandis que l'ainé vérifiait le feu, puis il leur servi deux coupes de vin. L'emplacement de la bouteille laissait supposer qu'elle avait été mise à cet endroit pour que Mathias n'y ait pas accès. Sage décision. Au moins, il n'y avait pas de risque que le petit la confonde avec du simple jus de raisin. Pas comme son boulet de tonton à son âge. Il s'en souvenait comme si c'était hier. Et pendant un moment, il avait eu une sacrée aversion pour cette substance jusqu'à ce que son palais finisse par s'y accommoder. Les goûts changent quand on grandit il parait. C'est peut-être vrai remarquez. « C’est bon de te revoir frangin. » Owen le gratifia d'un sourire chaleureux, rassuré de savoir que dans un tel état de détresse, Matt était toujours là pour lui tendre la main. « De même. Et...Merci encore de m'avoir accueilli, tu n'étais pas obligé. » Lui aussi bu une gorgée, toujours debout, détendu et adossé tranquillement contre le comptoir. « Comment va Rebekah ? »  Ah. On venait de lui poser la question qui fâchait. Son visage s'assombrit subitement. Les évènements étaient encore tout récents et même s'il avait quitté la capitale britannique pendant quelques jours histoire de prendre un bol d'air frais, son ressenti contre sa petite-amie était bel et bien encore présent. « Je ne sais pas. Sûrement en train de roucouler avec ce crétin. Si elle ne prend pas de mes nouvelles, c'est qu'elle ne doit pas en avoir envie. Pourquoi c'est moi qui devrait faire un effort alors que c'est elle qui est responsable ? Oui on était dans une "relation libre" mais ça ne veut pas dire pour autant d'aller se taper mon meilleur ami sous mon nez ! » Sa voix coléreuse raisonna dans toute la pièce. Interpellé, Mathias apparu sous le porche avec de grands yeux ronds. Voyant le petit garçon se questionner sur la soudaine attitude virulente de son oncle, ce dernier tenta de reprendre ses esprits. Il inspira très fort, et posa son verre sur la table en fuyant l'Auror du regard. « Je suis vraiment désolé grand frère. Je crois que j'ai encore du mal à me remettre de tout ça... » Boulet un jour, boulet jusqu'au bout. Owen se détestait. Finalement, c'était peut-être lui le problème. Et que ses malheurs, il les avait bien mérité.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
This has gotta be the good life ☾☾ Crawford Brothers
Sauter vers:
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Blood :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les RPs-