RSS
RSS



 

Les moldus du forum se sentent cruellement seuls au milieu de tout ces sorciers, alors pensez à les privilégier pour vos personnages

-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
63 € 125 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
You Could Learn a Thing or Two - Julius :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les RPs
Thalia Carrow
Thalia Carrow
Gryffondor OP
Métier : Étudiante en droit magique
Messages : 1531
Gallions : 2586
Date d'inscription : 13/01/2019

Lumos
Je rp en : #996699
Mon allégeance : Ordre du Phénix

Thalia Carrow
Sam 11 Avr - 18:40
You Could Learn a Thing or Two
Thalia & Julius

« I did what I had to do. No, you only did what's best for you. Well, you could learn a thing or two. When push comes to shove you do what you gotta do.»
Plus le temps passait, plus je me disais que le retour à la normale était peut-être possible. Bon, la lutte du Blood Circle contre les sorciers était loin d’être terminée, du moins c’est ce que je pensais. Par contre, de retour à Poudlard et non pas à l’université, j’avais sincèrement l’impression que nous reprenions tous une certaine routine. Nous devions tous aller à nos cours, autant les élèves du collège que de l’université. La vie continuait d’avancer malgré tous les problèmes qui se déroulaient à l’extérieur. Le château avait cet effet en général, nous étions un peu isolés du monde, comme dans une bulle vivant en retrait. Nous avions vent de ce qui se passait, certes, mais ça n’influençait que très peu nos vies. Bon, je suis d’accord, le fait que les étudiants de l’université et du collège se retrouvent dans le même bâtiment était assez impressionnant et changeait pas mal nos vies. Il y avait pas mal de monde dans la Grande Salle, plus qu’avant. Même chose dans les couloirs et les salles communes. Pour le reste, par contre, tout le monde semblait bien gérer la situation. Il y avait quelques frictions, certes, mais rien de majeur. Nous étions tout de même dans une école. C’était normal qu’il y ait des frictions. Ce n’était pas le nombre d’occupants du bâtiment qui allait faire une grande différence.

Avant de quitter le collège, je n’arrivais pas à travailler sur mes cours dans la salle commune des Gryffondors parce que je finissais toujours par discuter avec quelqu’un et par perdre mon temps. C’était beaucoup plus rapide d’aller à la bibliothèque, m’installer là une heure ou deux pour ensuite être tranquille. En travaillant dans la salle commune, ça prenait des heures. C’était plus plaisant, mais plus long. Je choisissais généralement la solution la plus douloureuse, mais la plus courte. Ce jour-là, j’avais pas mal de lectures de jurisprudence à faire d’ancien cas et j’allais devoir me concentrer pas mal. J’étais descendue dans la salle commune des Gryffondors et elle était complètement bondée. Lire des documents du genre entouré de tout ce monde et de tout ce bruit, je n’allais pas y arriver. J’avais donc pris mon sac et mes documents pour me rendre à la bibliothèque. Cette routine rassurante m’avait fait sourire sur le chemin. Ma vie retrouvait un certain équilibre. Je me disais que j’allais pouvoir me poser quelques heures à la bibliothèque, lire ces histoires intéressantes, ou pas. J’allais sûrement avoir un petit peu des deux. Après quelques minutes de marche dans les couloirs, je suis arrivée à la bibliothèque et en y entrant, l’odeur m’a ramené un paquet de souvenirs en tête. Des rencontres que j’avais faites, les innombrables travaux que j’y avais faits, le calme que j’étais capable de venir chercher entre ces murs me faisait du bien. Cependant, après quelques pas sur le tapis du sol, je me suis rendu compte que je ne pourrais probablement pas retrouver ce calme. Il y avait des gens, partout.

Doucement, j’ai fait le tour de la bibliothèque pour essayer de me trouver un endroit pour m’installer et travailler, mais il y avait du monde à toutes les tables. Malheureusement pour moi, j’allais devoir me trouver un autre endroit pour travailler. Je n’avais pas envie de me retrouver seule dans une classe vide, j’allais rapidement m’ennuyer et vouloir voir des gens. Sincèrement, il n’y a rien de plus déprimant qu’une classe vide. Il ne me restait qu’un endroit à aller voir : la Grande Salle. Mon sac sur l’épaule, j’ai marché tranquillement jusqu’à la salle à manger de l’école. J’ai descendu les nombreux escaliers qui ont eu la classe de ne pas me faire faire de détours. Ils ne s’étaient pas déplacés, pour mon plus grand bonheur. Après un peu moins de dix minutes de marche, je suis arrivée aux portes en bois de la Grande Salle et j’avais franchement espéré m’y installer tranquillement. Une fois à l’intérieur, mes yeux ont vu que quelques personnes y travaillaient aussi. Il y avait de jeunes sorciers éparpillés un peu partout. Je suis allée vers la table de ma maison, sous la banderole rouge et dorée, et je m’y suis installée. J’ai posé mon sac de toile à côté de moi et j’ai sorti mes bouquins de classe, une plume et un parchemin pour prendre des notes, si besoin. Tout était en place pour que je puisse réussir à passer à travers ces trois jurisprudences qui me semblaient ennuyeuses à mourir. La tâche que je devais faire? Je devais trouver les points communs entre ces trois cas qui, selon notre prof, pouvaient franchement sembler très éloignés. Connaissant notre prof de mieux en mieux, je me disais que ce serait un casse-tête à se péter la tête sur les murs. Autant s’y mettre le plus rapidement possible pour finir aussi rapidement. J’ai attaché mes cheveux en un chignon assez lâche au-dessus de ma tête et je me suis lancée dans ma lecture.

«Come on Thalia, tu vas y arriver.»

(c) DΛNDELION



We're stuck inside paradise motion
'Cause I'm upset and you're outside and we're both stuck in our paradise. You're weightless hoping, I'm out just smoking


You Could Learn a Thing or Two - Julius Ms9i
Revenir en haut Aller en bas
You Could Learn a Thing or Two - Julius
Sauter vers:
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Blood :: Three Broomsticks :: Pensine :: Les RPs-